Circuit Norvège: description, budget, organisation, …

Circuit Norvège: description, budget, organisation, …


A la fois aux portes de l’Europe et du grand nord polaire, la Norvège s’étire sur plus de 2000 km le long de la façade atlantique. Façonné par un climat parfois assez rude et une nature inhospitalière, ce pays faiblement peuplé a réussi à se forger une place de choix en haut du classement des nations les plus prospères au monde. La Norvège, ce n’est pas uniquement une réussite sociale, c’est aussi un pays qui a su progresser en préservant son patrimoine naturel. Sa nature parfaitement préservée a été photographiée sous tous les angles et propagée sur internet, malgré cela la Norvège n’est probablement pas le premier pays auquel on pense lorsque l’on se cherche une destination de vacances. Organiser un voyage en Norvège est pourtant une chose facile, la Norvège est un pays moderne disposant de toutes les facilités nécessaires aux touristes, un peu de temps et quelques clics suffiront pour créer votre propre circuit.

Articles associés à cette page

Description du circuit en Norvège

Les norvégiens

Avec seulement 4 millions d’habitants pour une telle surface, on pourrait presque dire que les norvégiens sont une espèce en voie de disparition, la Norvège est le deuxième pays le moins densément peuplé au monde. Si l’on ne regardait que les chiffres, on pourrait penser que le norvégien type est un ermite grincheux qui vit au fond des bois et qui vit de la chasse. Heureusement, ce n’est pas le cas, les norvégiens sont loin d’être bourrus et inhospitaliers, c’est tout le contraire! La plupart des norvégiens parlent anglais et seront ravis de pouvoir vous aider quand ils le peuvent.

Ce qui m’a particulièrement surpris en Norvège c’est le fairplay et la patience des conducteurs. Je n’ai jamais vu un peuple aussi respectueux sur la route. En tant que touriste, il n’est pas toujours facile de garder une bonne vitesse dans des routes de montagnes qu’on ne connait pas et même si le pays n’est pas très peuplé, il n’est pas rare que plusieurs norvégiens se retrouvent coincés derrière vous. A aucun moment un norvégien n’a montré le moindre signe d’énervement, aucun coup de klaxon ni autre manifestation d’impatience. Au lieu de ça, les norvégiens gardent les distances et restent calmement derrière vous jusqu’à ce qu’il soit possible de vous dépasser en tout sécurité. Autre chose étonnante sur la route, je m’étais attendu à croiser un bon nombre de grosse voiture de luxe sur la route vu le niveau de richesse du pays et c’est tout le contraire en réalité. Je n’irais pas jusqu’à dire que les norvégiens roulent dans des poubelles mais il est clair qu’ils ne claquent pas leur argent dans leur véhicule!

Je pense aussi que beaucoup de touristes traversent la Norvège sans réellement interagir avec la population locale, probablement à cause de la langue qui semble si inaccessible au premier abord et du côté plutôt réservé des norvégiens. Comme la plupart des norvégiens maitrisent l’anglais, il ne faut surtout pas hésiter à leur poser des questions sur leur pays, ils seront ravis d’y répondre. Je trouve que les norvégiens sont aussi accueillant que les américains avec la superficialité en moins, la Norvège n’est pas un pays de superlatifs.

Ce qu’il faut voir

Que faut-il voir en Norvège? C’est une question aux réponses multiples qui dépendra de ce qu’on attend d’un voyage dans un tel pays. L’étendue de la Norvège ne permet pas de visiter l’intégralité du territoire sauf si on a beaucoup de temps et beaucoup d’argent. Il faut donc déjà effectuer un choix entre le nord et le sud du pays et il faut également choisir une saison en fonction de ce que l’on veut y faire. Autant dire que faire la Norvège en une semaine ce n’est pas possible, autant ne rien faire. Le circuit que j’ai composé est un circuit de deux semaines avec entrée en Norvège par la Suède et sortie par le Danemark via Hirthals mais j’aurais du prévoir quelques jours de plus pour mieux étaler nos visites et profiter un peu plus de certains lieux qui en valaient la peine.

Le circuit étape par étape

Les hotels

La Norvège dispose d’une bonne offre d’hôtels de qualité mais en dehors des grandes villes, il faut parfois passer du temps à chercher car le pays est un immense tissu de petits villages et savoir où s’arrêter et dans quel hôtel demandera un peu de temps. De tous les hôtels que j’avais réservés, aucun mais vraiment aucun n’était de mauvaise qualité. La plupart des hôtels proposent également un copieux buffet de produits locaux au petit déjeuner, c’est d’ailleurs en Norvège que j’ai eu mes meilleurs petits déjeuners. Cette qualité a naturellement un prix et ajoutez à cela que le cout de la vie est très élevé, il devient difficile de trouver un hôtel à moins de cent euros par nuit. Si vous décidez de vous rendre en Norvège avec votre propre voiture, les hôtels représenteront la plus grosse partie de votre budget.

Il n’y a peut être pas beaucoup de mauvais hôtels en Norvège, il ne faut cependant pas perdre les petits désagréments de vue comme par exemple l’absence d’air conditionné en période estivale, le bruit de la rue, l’absence de petit déjeuner, … Pour chaque étape de mon circuit, je propose une liste d’hôtel qui ont fait l’objet d’un grand nombre de recommandations positives

Le cout de la vie

La Norvège est un pays riche, ça ne se voit pas réellement sauf quand on doit payer quelque chose. Le coût de la vie est nettement plus élevé qu’en Belgique ou en France. Une simple bouteille d’eau d’un demi litre pourra vous couter jusqu’à 3 euros, une simple bière dans un café pourra vous couter facilement 10 euros et même si la Norvège exporte du pétrole, le carburant est nettement plus cher également. Ajouter à ça les coûts inhérents aux infrastructures comme les nombreux péages, les parkings payants et les nombreux ferries qu’on ne peut éviter, il faut bien calculer son budget pour ne pas finir par regretter d’être allé en Norvège. Pour mon circuit, il faut compter un budget total entre 2000 et 2500 euros pour deux personnes. Cela peut paraitre raisonnable car c’est ce qu’une agence vous demandera par personne pour un voyage équivalent mais ce budget est le fruit de nombreux calculs, une recherche des meilleurs promos pour les hôtels et un comportement raisonnable de consommation sur place (achats en supermarché local plutôt que d’aller au resto tous les jours).

Couts des hôtels (13 nuits): +/- 1300 euros (traversée Allemagne-Suède et Norvège-Danemark incluses)
Couts des ferries: +/- 140 euros (croisière sur Geirangerfjord incluse)
Couts des péages routiers: +/- 40 euros
Couts des parkings: +/- 70 euros
Carburant: +/- 150 euros (2 pleins en Norvège, 3 pleins au total avec l’aller-retour)
Le reste est à répartir dans les dépenses journalières pour la nourriture, les attractions payantes et les dépenses diverses.

Le Norvège n’a pas adopté l’euro, il vous faudra donc acheter des devises norvégiennes avant de partir. Vous pouvez calculer la conversion de la couronne norvégienne en utilisant le site suivant:

http://www.xe.com/ucc/fr/

Les villes

Il n’y que très peu de grandes villes en Norvège, la capitale compte un demi-million d’habitants tandis que Bergen et Trondheim comptent un peu plus de 200 000 habitants. Il n’y a donc pas de grosses agglomérations où des milliers de voitures viennent s’agglutiner aux heures de pointe. Les villes se sont organisées pour éviter d’être envahies par les voitures, les transports en commun sont très développés et il n’est pas facile de se garer en dehors de zones dédiées (souvent sous forme de parking couvert). Si vous logez en ville et que vous disposez d’une voiture, il vous faudra trouver un moyen de la garer quelque part pour la journée car presque tout peut être visité à pied.

Les villes ne disposent en générale pas d’un patrimoine historique très important, on ne peut comparer la Norvège à des pays comme la France, l’Italie ou l’Angleterre. On n’y trouve pas de gigantesques cathédrales ni d’édifices très imposants, tout est assez uniforme et pas très tape à l’oeil. Les villes ne sont pourtant pas dénuées d’intérêts, au contraire, chaque ville a son identité et son style propre mais il n’est pas nécessaire de passer plus de deux jours dans une ville sauf si l’on utilise la ville comme point de chute pour des activités organisées à proximité.

Les routes

De toute évidence, si vous construisez un circuit en Norvège vous aller passer beaucoup de temps sur la route, il vous faudra donc bien équilibrer vos trajets car les distances sont non seulement grande mais les routes norvégiennes sont généralement assez lentes. Le réseau routier est plutôt en bon état malgré ce que j’avais pu lire sur le sujet, toutes les routes ne sont pas dans un état impeccable mais vu le piètre état de nos routes wallonnes, je ne suis pas en position d’émettre une critique. La Norvège investit beaucoup d’argent pour se doter d’un réseau routier qui permettra aux touristes de se déplacer facilement d’une région à une autre. Vous devrez donc probablement passer par de nombreuses zones en travaux, particulièrement entre Oslo et Trondheim ainsi qu’entre Trondheim et Alesund. Les différents péages que vous aller croiser servent d’ailleurs à financer les travaux routiers mais globalement le coût des péages reste raisonnable, cela nous a couté une quarantaine d’euros pour les 3000 kms parcourus en Norvège.

La Norvège c’est également le pays des tunnels. Pour ne pas devoir construire des routes sinueuses, les norvégiens ont littéralement percé leurs montagnes et j’ai du mal à imaginer quel type de machine ils ont pu utiliser quand on voit la taille de leurs tunnels. Les tunnels font partie du paysage, ils sont souvent gratuits mes certains tunnels plus récents sont payants.

Le ferry

Les Ferries en Norvège ne sont pas des outils touristiques, ils jouent le rôle d’autobus de l’eau en permettant aux norvégiens de circuler librement d’une partie à l’autre d’un fjord sans devoir construire un pont qui détruirait probablement leur patrimoine naturel. Tout comme les tunnels, on ne peut pas réellement éviter de prendre des ferries en Norvège mais il ne faut pas appréhender ce mode de transport, la société qui s’en occupe gère très bien le transport de passager. Prendre un ferry est aussi facile que prendre un bus, il faudra cependant tenir compte des prix des traversées dans votre budget car au final, le montant ne sera probablement pas négligeable.

Pour plus d’infos:

http://www.fjord1.no/en/default.asp?menu=1450&page=538

La météo

La Norvège n’est pas un pays que l’on visite pour son ensoleillement. Le climat est plutôt du genre tempéré et bien souvent il pleut, il fait du vent et du soleil en même temps. Pour peu que vous soyez au mauvais endroit au mauvais moment, vous aller récolter la pluie alors qu’un kilomètre plus loin le soleil brille et pas une goutte ne tombe. C’est d’ailleurs assez frustrant parce que la plupart des sites naturels intéressants se trouvent à proximité des montagnes et pour peu que les nuages soient retenus par ces montagnes, vous risquez d’être arrosé un bon moment. Il vaut mieux dans ce cas passer à autre chose.

Le site officiel de la météo en Norvège (http://www.yr.no) vous donne avec précision les prévisions sur 3 jours et quand ce site vous indique qu’il tombera 3 mm d’eau à un endroit, vous pouvez lui faire confiance! Les prévisions pendant notre voyage se sont toutes révélées exactes.

A propos de l'auteur