photo goutte eau
photo goutte eau
photo goutte eau
photo goutte eau
photo goutte eau
 

Si vous vous intéressez un peu à la photographie, votre regard a déjà du croiser une de ces magnifiques photos illustrant une goutte d’eau tombant sur une surface liquide avec un beau splash. Prendre ce genre de photo n’est pas une chose fondamentalement difficile, il ne faut pas nécessairement disposer du matériel dernier cri ni être un expert en photographie. Avec un peu de technique et beaucoup de patience, tout le monde peut y arriver.

Ma technique n’a rien d’extraordinaire, il en existe probablement des tas d’autres mais elle vous donnera quelques pistes pour commencer histoire de vous éviter de vous faire des cheveux gris avant l’age. Vous allez de toute façon rapidement comprendre où résident les difficultés de ce genre d’exercice et vous adapterez probablement rapidement la méthode à vos besoins.

 

Matériel nécessaire

Passons d’abord en revue ce dont vous avez besoin pour vous lancer:
– Un appareil photo: l’appareil photo doit disposer d’une mise au point manuelle et avoir un déclenchement rapide. Oubliez donc les appareils qui prennent des photos une seconde (ou plus) après que vous ayez appuyé sur le déclencheur. Les appareils Reflex sont les mieux adaptés pour ce genre d’exercice. J’ai utilisé mon Canon EOS 40D, la fonction Live View est parfaitement adaptée à ce genre de photo car elle permet de zoomer électroniquement l’image sur le grand écran pour faire la mise au point.
– Un objectif adapté: je n’ai pas de formule miracle concernant l’objectif mais il vous faudra disposer d’un objectif qui vous permette de prendre un peu de recul par rapport à la scène, cela vous évitera de mouiller votre appareil et vous n’allez pas non plus projeter votre ombre sur le sujet à photographier. J’ai utilisé un zoom 100-300mm utilisé à 300 mm pour pouvoir zoomer une scène de quelques centimètres carrés sans influence la lumière à proximité de l’eau.
– Un déclencheur à distance ou par fil: la mise au point de votre objectif est cruciale pour la réussite de votre photo, pour éviter de bouger l’appareil à chaque prise de photo vous devrez utiliser un déclencheur. Avec ou sans fil, ça n’a pas d’importance, l’essentiel c’est que l’appareil ne bouge pas. J’ai utilisé un déclencheur trouvé sur eBay à moins de 5 euros.
– Un trépied: étant donné que l’appareil ne pourra pas bouger et que la mise au point est un processus qui vous prendra du temps, vous serez obligé d’utiliser un trépied. Le trépied ne doit rien avoir d’extraordinaire, il doit juste etre suffisamment stable pour éviter que l’appareil ne bouge dès qu’une mouche passe dans le coin. J’ai utilisé un bête trépied à 20 euros trouvé sur une pile de trépied bon marché chez MediaMarkt, pas besoin d’un Manfrotto à 200 euros!

Il vous faudra également une source d’eau et un récipient, là un simple évier ou un lavabo devrait faire l’affaire. Le choix de votre scène va surtout dépendre de son environnement. Il faut choisir un endroit bien éclairé où vous avez un minimum de place pour poser votre trépied mais le plus important c’est de prêter attention à tout ce qui pourra se refléter dans l’eau. Vous allez vite vous rendre compte que l’eau reflète son environnement comme un miroir donc si vous ne voulez pas que l’on voit vos canards en plastique se refléter dans l’eau, il faudra trouver un moyen de contrôler l’effet miroir de l’eau. La mise en place de votre environnement sera votre première étape.

 

Etape 1: préparer l’environnement

Remplissez votre récipient (évier, lavabo, …) jusqu’à ce que l’eau atteigne la limite du trop plein. Attendez que l’eau se calme et regardez votre récipient sous différents angles, le choix de l’angle est pour éviter que l’environnement direct ne se reflète dans l’eau. Si vraiment vous ne trouvez aucun angle où vous pouvez éviter les réflexions, pas de panique, il existe des solutions. Dans ma cuisine, je n’avais pas non plus la possibilité d’éviter de voir l’environnement direct, j’ai donc placé une planche de bois stratifié blanche contre le mur derrière l’évier et je me suis positionné à son opposé pour n’avoir que le blanc de la planche qui se reflète dans l’eau. La couleur du matériel à utiliser n’est pas très importante, elle aura surtout une influence sur l’ambiance de votre photo. Avec du beau, vous vous assurez d’une ambiance neutre. Ce qui est par contre beaucoup plus important c’est l’utilisation d’une surface absolument uniforme car si le but est d’éviter des reflets indésirables, il ne faut pas empirer la situation en utilisant du matériel qui va créer des formes sur votre surface d’eau.

La position du trépied est essentielle car elle déterminera le type de photo que vous allez prendre. Avec mon 100-300, j’ai une mise au point minimale d’environ 1 mètre, je n’ai donc pas beaucoup le choix mais comme je veux me concentrer sur une zone très petite, l’utilisation du 300mm est parfaite. Selon que vous voulez prendre la goutte d’en haut ou de coté, vous allez devoir règler votre trépied et veiller à fixer vos réglages pour que le trépied ne bouge plus. Au plus vous prenez de la hauteur au plus vous aurez du mal à couvrir les réflexions non désirées, un angle inférieur à 45° devrait vous éviter ce genre de problèmes.

 

Etape 2: la mise au point

Vous le comprendrez très vite, la mise au point c’est la chose la plus difficile pour prendre ce genre de photo. Que vous vouliez photographier la goutte en plein vol ou capturer le moment du splash, vous ne pouvez pas immobiliser la goutte dans l’air pour tranquillement faire la mise au point. Faire couleur le robinet pour obtenir un flux continu n’est pas une bonne solution parce que la pression du robinet va pousser l’eau en dehors du chemin emprunté par la goutte, le point d’impact n’est pas le même. Pour faire la mise au point au point d’impact j’ai utilisé un bouchon de bouteille en plastique que j’ai fait flotter à l’endroit où la goutte entre en contact avec l’eau. Il faut évidemment veiller à ce que rien ne perturbe l’eau sinon le bouchon va bouger mais un fois le bouchon installé, vous avez une cible parfaite pour faire votre mise au point à votre aise avant de faire couler vos premières gouttes. Si par contre vous voulez capturer une goutte en plein vol il vous faudra trouver une astuce pour placer un objet là où vous voulez capturer la goutte et faire la mise au point sur cet objet. Idéalement vous devriez demander de l’aide à quelqu’un pour qu’il/elle tienne cet objet à l’endroit voulu pendant que vous faites la mise au point.

 

Etape 3: les réglages

Les réglages de votre appareil vont fortement dépendre de la luminosité de la pièce dans laquelle vous vous trouvez. Au plus la pièce est éclairée, au moins vous aurez de mal à figer la goutte. Il vous faudra prendre une vitesse d’obturation d’au moins 1/200 pour espérer capturer une goutte en plein vol et si vous en avez la possibilité, passez la barre des 1/500, vous allez voir que dans certains cas ce n’est même pas suffisant pour figer complètement la scène. Le problème que vous allez rencontrer à ces vitesses c’est que d’une part, vous ne laisserez probablement pas entrer assez de lumière sans augmenter la valeur ISO et d’autre part, votre flash intégré ne suivra plus une telle vitesse (le mien est limité à 1/250). Vous avez donc un choix à faire entre l’utilisation du flash avec une vitesse plus basse ou l’utilisation d’une vitesse plus élevée sans flash mais avec comme inconvénient la diminution de l’apport de lumière.

Pour l’utilisation avec flash, j’ai utilisé les données suivantes:
Obturation 1/250, diaphragme f8, ISO 800
Avec cette configuration, certains objets dans la zone de mise au point seront plus ou moins nets mais tous les autres présenteront une trainée.

Sans le flash:
Obturation entre 1/500 et 1/1250, diaphragme 3.5 à 8, ISO 1600
Avec cette configuration, la plupart des objets sont figés mais ceux dans les zones d’ombres ont tendance à disparaitre. A cette vitesse là il faut presque utiliser un mode rafale car il est difficile d’attraper la goutte en vol tellement l’appareil est rapide.

Dans les deux cas, je recommande l’utilisation d’un filtre de type « tungstene » présent dans tous les Canon pour donner une couleur bleutée à l’eau sans avoir à utiliser un logiciel de traitement.

 

Etape 4: la prise de vue

A priori, si vos réglages sont bons, il suffira d’appuyer sur le déclencheur pour prendre votre photo mais vous allez vite voir qu’il est possible de prendre des tas de photos différentes en fonction du moment où la goutte tombe, il faudra donc sans cesse essayer un autre réglage ou une autre position.

Voici quelques exemples de photos, il en existe surement des tas d’autres sur internet:

 
 
 
 

Commentaires : 3

Les liens dans les commentaires ne sont pas en "no follow" mais seuls les commentaires pertinents seront publiés.

GeoMichel
A tout hasard je vous envoie ce lien qui propose la participation à un concours photo sur l’eau en Haute Meuse. Vu les belles images que vous produisez, je pense que cela pourrait vous interesser.

http://www.cwepss.org/expophotEau.htm

amitiés

Georges MICHEL
 
Laurent Willen
Merci, j’y jetterais un oeil.

Laurent
 
Sandy
woaaw super joli!!!
 

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Tuto photo
Photo panoramique: quicktime VR et ptviewer
Construire une photo panoramique demande un peu de technique et beaucoup de patience mais tout le monde peut le faire.
 
Tuto photo
Tutoriel retouche photo avec Gimp
Nettoyer une photo ratée? C'est possible sans être un pro et sans devoir acheter un logiciel spécialisé comme Photoshop.
 
Tuto photo
Tutoriel photo: désaturation partielle
Un sujet en couleur sur une photo en noir et blanc? Facile! Ca s'appelle la désaturation partielle et voici un tutoriel pour y arriver.
 
Tuto photo
Photographier une goutte d'eau en vol
Capturer une goutte d'eau en plein vol n'est pas si compliqué que ça, il faut juste un peu de patience et une bonne vue.
 
Tuto photo
Apprendre à utiliser son appareil photo en mode manuel
Avec le mode auto, tout est simple, parfois ça donne bien parfois pas. Avec le manuel vous ouvrez les portes d'un nouvel univers pour faire de superbes photos.