Retouche ou pas retouche

La retouche photo est un procédé qui vous permet d’améliorer ou réparer vos photos. Certains puristes vont diront que ce n’est pas bien et bien sachez qu’ils ont tort ! Les raisons qui vous pousseront à retoucher vos photos ne regardent que vous, avec la retouche vous pouvez modifier fondamentalement la nature d’une photo mais vous pouvez aussi simplement améliorer une photo pour qu’elle soit plus fidèle à la réalité. Cet article se concentre principalement sur la réparation d’une photo qui en avait bien besoin mais cela aura l’avantage de faire le tour des fonctionnalités nécessaires à l’amélioration de vos photos.

Pour effectuer ce travail de retouche, j’ai choisi Gimp 2. Ce nom vous est probablement totalement inconnu car Gimp est surtout connu des utilisateurs de Linux qui l’utilisent comme une vraie alternative à Photoshop…et ils ont bien raison! Gimp 2 a l’immense avantage d’être complètement gratuit et il offre une panoplie de fonctionnalités très similaires à Photoshop et tous les autres programmes commerciaux dédiés à la photo. Photoshop est la référence absolue du marché mais c’est un logiciel assez coûteux et par rapport à ce dont vous avez réellement besoin, il n’apportera rien de plus que Gimp.

Vous pouvez télécharger gratuitement Gimp à l’adresse suivante: http://www.gimp.org

 

Avant/Après

Rien de tel qu’une preuve par l’image pour montrer qu’il est possible d’atteindre de bons résultats avec Gimp. Voici un exemple avant/après d’une photo modifiée avec Gimp.
La photo d’origine a été tirée dans de mauvaises conditions, c’est un photo que j’ai pris en roulant en voiture sur une route menant à la Vallée de la Mort en Californie. La voiture était donc en mouvement, les carreaux étaient sales, j’utilisais un objectif de mauvaise qualité et pour couronner le tout mon capteur était encrassé. L’image était donc remplie de taches, elle était de travers, les contours étaient flous et les couleurs étaient fades.

Death valley photo 1

Death valley photo 1, cliquez sur la photo pour la voir en taille réelle

Death Valley photo 4 retouchée avec Gimp

Death Valley photo 4 retouchée avec Gimp, cliquez sur la photo pour la voir en taille réelle

Gimp c’est donc bien mieux qu’une poudre à lessiver, ça nettoie mais ça améliore nettement la photo ! Procédons étapes par étapes pour arriver à ce résultat. Pour vous exercer, vous pouvez télécharger la photo d’origine et l’utiliser pour suivre pas à pas les instructions de ce tutoriel.

 

Etape 1: le nettoyage des taches

Lancer Gimp, aller dans fichier et charger la photo de votre choix. L’interface de Gimp est décomposée en plusieurs éléments. Vous avez d’abord la photo que vous avez ouverte avec tous les menus dont vous avez besoin en haut de celle-ci et ensuite les barres d’outils qui se superposent à l’image. Ca peut paraitre un peu brouillon au départ mais c’est une question d’habitude.

Pour nettoyer les taches de façon efficace, il faut d’abord zoomer sur l’image pour mieux identifier les zones ayant besoin d’un petit coup de pinceau. La fonction zoom se trouve en bas à gauche de votre photo:
gimp_zoom
A vous de choisir le zoom qui vous convient le mieux, 200% ou 400% devrait suffire.

Vous devez maintenant parcourir la photo à la recherche des taches. Pour effacer les taches en douceur, on doit utiliser une fonctionalité appelée « clonage » qui consiste à recopier une zone similaire non abimée sur une zone abimée. Le procédé est assez simple mais il faut comprendre la logique de cette fonction, pour pouvoir cloner une zone de l’image vous devez d’abord trouver une zone d’image qui présente les memes teintes ainsi que les memes caractéristiques que la zone à nettoyer. Dans le cas de la photo de la vallée de la mort, la plupart des taches se trouvent dans le ciel et le ciel a des teintes réparties en couches horizontales. Il suffit donc de sélectionner une zone à gauche ou à droite de la tache pour la recopier sur la tache.

Sélectionnez l’outil de clonage:
gimp_clone

Trouvez une zone propre à proximité de la tache, choisissez une zone de couleur identique sans objet perturbateur. Quand vous avez identifié cette zone, laissez votre doigt sur la touche CTRL et cliquez avec le bouton gauche de la souris pour confirmer le choix de cette zone. Une zone arrondie va apparaitre sur la photo pour vous indiquer quelle zone vous avez choisie. Relachez la touche CTRL et le bouton de la souris pour vous rendre avec la souris sur l’endroit à corriger. A chaque clic gauche de souris, vous allez recopier le contenu de la zone propre choisie vers la zone à nettoyer. N’y allez pas trop brutalement, il suffit d’appliquer quelques clics comme un tampon pour corriger la photo. Ce procédé demande un peu de travail et surtout beaucoup de patience si la photo est remplie de taches.

Après le nettoyage, la photo devrait ressembler à ceci:
Death Valley photo 2

 

Etape 2: Recadrage

Cela ne vous a peut être pas sauté aux yeux au premier coup d’œil mais la photo penche méchamment vers la droite, prendre une photo bien droite à partir d’une voiture en mouvemenet ce n’est pas évident mais on peut corriger assez facilement ce problème en utilisant l’outil de rotation.

Allez dans Outils => Outils de transformations => Rotation
Vous pouvez également utiliser le raccourci en maintenant les touches SHIFT et R enfoncées en meme temps. Vous devriez voir l’outil de rotation apparaitre:

gimp_rotate

Pour ramener l’horizon de la photo là où il devrait etre, il faut faire tourner la photo dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, il faut lui donner un angle de rotation négatif. Utilisez donc la petite flèche vers le bas à coté de la valeur de l’angle pour obtenir un angle négatif. Répétez l’opération jusqu’à ce que l’horizon soit à plat. Une valeur de -2.7 devrait faire l’affaire pour cette photo, cliquez sur Rotation. Pour des photos nécessitant une plus grande rotation, vous pouvez directement utiliser la barre se trouvant sous le choix de l’angle, elle permet d’effectuer une rotation plus rapide sur des valeurs plus importantes.

Vous l’aurez constaté, la rotation a provoqué quelques changements dans l’arrière-plan de votre photo. Des petits carrés sont probablement apparus pour remplir les zones où votre image n’est plus présence, pas de panique, c’est tout à fait normal ! Pour obtenir une photo sans ces carrés, il faut simplement sélectionner l’intérieur de la photo avec l’outil de sélection pour ne reprendre qu’une partie de la photo. Quand vous etes satisfaits de la zone sélectionnées, appuyez sur CTRL et C en meme temps, cliquez sur Fichiers => Créer => Depuis le presse papier. Une nouvelle fenetre s’ouvre avec la photo recadrée.

Vous devriez obtenir ceci:

photo recadrée avec Gimp

photo recadrée avec Gimp

 

Etape 3: Améliorer les couleurs

A partir de cette étape, les choix que vous allez effectuer seront des choix subjectifs car ils dépendront de vos gouts en matière de couleur et contraste. Je vais simplement passer en revue les différents outils dont vous pourriez avoir besoin, à vous ensuite de faire vos propres choix.

Travaillons d’abord les niveaux: sélectionnez Outils => Outils de couleurs => Niveaux
gimp_levels

Ne vous laissez pas impressionner par cette fonctionalité, elle n’est pas si compliquée à comprendre que ça. La fonction « niveau » vous permet d’afficher la cartographie de vos couleurs sous forme d’un graphique. A gauche du graphique vous avez toutes les couleurs proches du noir (les couleurs sombres donc) et à droite vous avez toutes les couleurs proches du blanc (les couleurs claires donc). Un graphique trop orienté à gauche donnera une photo trop sombre et une graphique trop orienté à droite donnera une photo trop claire, il faut donc trouver un équilibre. Pour la photo qui nous intéresse il y a trois pics dans des zones très différentes. La première étape consiste d’abord à ramener la photo vers une plage plus réduite qui correspond mieux à la réalité. En dessous du graphique vous avez trois triangles, un à l’extrémité gauche, un au milieu et un à l’extrémité droite. Ces triangles indiquent la plage complète de couleurs de votre photo et vous pouvez constater ici que le graphique occupe moins de place que la plage complète. Prenez le triangle à droite et faite le glisser vers la zone la plus à droite du graphique et prenez le triangle à gauche et faites les glisser vers la zone la plus à gauche du graphique:

niveaux

Cette petite correction va déjà fortement améliorer la relation entre les zones claires et plus foncées. Rien ne vous empèche de jouer avec les triangles pour obtenir un résultat différent. Attention à ne pas tomber dans les extremes, trop de clarté ou trop d’ombre va faire disparaitre des éléments de votre photo. Trop de clarté va par exemple faire disparaitre les voiles de nuages, trop d’obscurité va faire disparaitre des détails de la route.

Si votre photo comporte des zones encore trop sombres, prenez le triangle à gauche en dessous de niveau de sortie et faites le glisser légèrement vers la droite. Cela permettra d’éclairer les zones sombres sans trop mettre en danger les détails des zones plus claires de votre photo.

Travaillons maintenant les couleurs: Outils => Outils de couleur => Teinte et saturation
gimp_saturation

Cette fonction se décline en deux parties distinctes, d’un coté vous avez le choix de teinte, luminosité et saturation. De l’autre vous avez des couleurs à sélectionner.
Les choix que vous allez faire avec cette fonction seront déterminant pour votre photo finale car la modification de la teinte ou de la saturation a un effet destructeur sur la photo.
Augmenter la saturation vous permet de renforcer les couleurs existantes, cela donne en générale de très beaux effets si l’on n’exagère pas, il ne faut surtout pas pousser la saturation trop loin car elle va détruire votre photo en diminuant fortement la qualité. La teinte va changer la couleur d’ambiance, il ne faut donc pas non plus la modifier de façon exagérée car cela donnera des effets complètement irréalistes. Pour la photo de ce tutoriel, une augmentation de saturation de 5 sera largement suffisante.

Si vous ne voulez pas modifier toutes les couleurs de votre photo, vous pouvez d’abord sélectionner le type de couleur qui doit faire l’objet d’une modification (voir les blocs de couleurs en haut de la fenetre) et ensuite modifier la teinte, saturation ou luminosité.

Un peu de contraste: Outils => Outils de couleurs => Luminosité – Contraste
gimp_contrast
L’augmentation des contrastes va regrouper des couleurs communes dans la meme zone, cela donnera une impression de plus grande uniformité dans votre photo. L’utilisation de contraste est particulièrement utile pour mieux délimiter certaines zones de vos photos comme par exemple la séparation entre la terre et le ciel au niveau de l’horizone. Les effets apportés par un changement de contraste peuvent etre spectaculaires mais attention, l’utilisation de contrastes a un effet destructeur sur la photo comme la saturation. Il ne faut donc pas pousser les contrates trop à fond.

La luminosité est une fonction facile à comprendre mais doit etre utilisée avec modération également car elle a tendance à ajouter un voile gris sur votre photo donc au lieux de vous en sortir avec une image pleine de couleurs, vous obtiendriez une photo terne et sans intéret.

Pour la photo de ce tutorial, vous pouvez monter le contraste jusque 22 avant que le ciel ne se transforme en zone blanche sans intéret.

Balance des couleurs: Outils => Outils de couleurs => Balance des couleurs
gimp_colorbalance
Certaines photos ne dégagent pas toujours l’ambiance que l’on voudrait avoir et bien souvent ce manque d’ambiance est provoqué par un manque de chaleur ou de froideur dans l’image. Jouer avec la balance des couleurs permet de renforcer certaines couleurs et modifier l’ambiance générale de la photo. La photo de la vallée de la mort est une photo prise le soir dans un désert avec des dominances orangées. Il ne s’agit donc pas ici d’aller refroidir la photo en rajoutant du bleu mais il vaut par contre mieux jouer avec des colorations chaudes comme le rouge par exemple. La modification de la balance des couleurs n’est pas aussi destructifs que l’utilisation de saturation ou de contraste mais faire les mauvais choix en matière de couleur peut rapidement détériorer la photo également.

Une fois de plus il est possible de controler l’étendue de la modification de couleurs en sélectionnant tons sombres, demi-teintes et tons clairs. Si vous voulez par exemple renforcer le ciel, il faut sélectionner « tons clairs » et faire glisser un des leviers vers la couleur que vous voulez apporter au ciel. Si par contre ce sont les zones sombres qui vous intéressent comme par exemple le désert sur la photo, choisissez « tons sombres » et rajoutez un peu de rouge à l’ambiance générale. Bien souvent, il n’est meme pas nécessaire de rentrer dans ce niveau de finesse, une modification de la balance au niveau global suffira.

Et voilà, ce n’est donc pas si compliqué mais la retouche demandera un peu de pratique avant de pouvoir instinctivement faire les bons choix. Je n’ai pas eu besoin plus d’une minute pour obtenir le résultat final affiché en haut de cette page. Le résultat aurait pu etre bien meilleur si j’y avais passé plus de temps.

Si vous avez des questions, posez les ci-dessous pour en faire profiter tout le monde.

 
 
 
 
 

Commentaires : 2

Les liens dans les commentaires ne sont pas en "no follow" mais seuls les commentaires pertinents seront publiés.

Rid
Super article, merci de m’avoir fait découvrir certaines fonctionnalités de GIMP que je n’utilisais pas!
 
Laurent Willen
Merci, content d'avoir pu vous aider!
 

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Tuto photo
Photo panoramique: quicktime VR et ptviewer
Construire une photo panoramique demande un peu de technique et beaucoup de patience mais tout le monde peut le faire.
 
Tuto photo
Tutoriel retouche photo avec Gimp
Nettoyer une photo ratée? C'est possible sans être un pro et sans devoir acheter un logiciel spécialisé comme Photoshop.
 
Tuto photo
Tutoriel photo: désaturation partielle
Un sujet en couleur sur une photo en noir et blanc? Facile! Ca s'appelle la désaturation partielle et voici un tutoriel pour y arriver.
 
Tuto photo
Photographier une goutte d'eau en vol
Capturer une goutte d'eau en plein vol n'est pas si compliqué que ça, il faut juste un peu de patience et une bonne vue.
 
Tuto photo
Apprendre à utiliser son appareil photo en mode manuel
Avec le mode auto, tout est simple, parfois ça donne bien parfois pas. Avec le manuel vous ouvrez les portes d'un nouvel univers pour faire de superbes photos.