Monument Valley est, même si vous ne l’avez jamais vu en vrai, gravé dans l’inconscient collectif. Ces majestueux rochers rouges qui se dressent soudainement au milieu de la pleine de sable orange vous rappeleront surement l’époque de John Wayne et les nombreux films de cow-boys et indiens qui ont été tournés dans ce parc. Bon, ok, vous n’avez peut être pas connu John Wayne, vous n’aimez peut être pas les films de cow-boys mais à moins d’avoir vécu sur une autre planète ces vingts dernières années, il est presque impossible que vous n’ayez jamais vu une photo ou un film reprenant des éléments de Monument Valley.

Durée de visite recommandée: 1 jour

Site officiel, heures d’ouvertures, prix d’entrée:
Monument Valley Navajo Tribal Park

 

Accès Monument Valley

Il n’existe qu’une route pour rejoindre Monument Valley, il s’agit de la nationale 163. Le parc se trouve entre Mexican Hat et Kalienta, deux minuscules bourgades de l’amérique profonde.

Vous pouvez atteindre la 163 à partir de Moab en descendant la 191 jusqu’à Bluff et puis en se dirigeant vers Kalienta. Attention à Blanding avant Bluff, la 191 ne traverse pas la ville en ligne droite comme la plupart du temps. Il vous faudra tourner à droite avant la pompe essence au risque de vous retrouver dans un quartier défavorisé.

Vous pouvez également venir de Page en empruntant la 98 puis la 160 mais cette route est assez monotone alors attention à ne pas s’endormir au volant. Entre Page et Kalienta, il n’y a rien et quand je dis rien…c’est rien!

 

WeatherTitle

Vous trouverez ci-dessous des statistiques météo (température, neige et pluie) issue d\'une moyenne des 20 dernières années. Vous pouvez ainsi déterminer le meilleur moment pour visiter cette destination.
 
Booking.com
 

A voir

Monument Valley se résume en réalité à très peu de choses car le parc est plutôt petit, les majestueux rochers sont peu nombreux et le parc peut se boucler en 2h chrono en voiture. Monument Valley est donc un petit parc par la taille mais il est grandiose par sa beauté. Les majestueux rochers rouges plantés dans la plaine de sable orange constituent un parfait paysage de carte postale et meme si vous êtes réellement nul en photographie, il est fort probable que vous arriviez quand même à prendre au moins une bonne photo de Monument Valley.

Ce parc n’est pas un national parc, il se situe en territoire Navajo et est entièrement géré par les indiens. Rien à voir donc avec l’organisation presque parfaite des parcs américains, ici les toilettes sentent mauvais et sont sales, le visitor center subit des coupures de courant, les chemins ne sont pas aménagés et les prix pratiqués pour les excursions sont exagérés. Les indiens sont en droit de bien gérer leur patrimoine et le préserver grace au tourisme mais ici ça frôle un peu l’arnaque. Le prix d’entrée est de 6$/personne (même si vous êtes dans la même voiture) donc jusque là aucun soucis mais vous pouvez ensuite emprunter un chemin de terre avec votre voiture pour faire le tour du parc. C’est là où le problème se pose. Ce chemin est en très mauvais état et si vous avez loué une berline classique, vous risquez fortement d’abimer sérieusement la voiture en empruntant ce chemin. La seule alternative est de prendre une excursion en 4×4 mais là il vous en coutera 50$ par personne(!) pour exactement le même itinéraire que celui que vous pouvez emprunter en voiture.

Le circuit en voiture est une boucle qu’il faut parcourir à 10 miles/h car le terrain est trop accidenté pour aller plus vite et ceux qui sont sur le chemin du retour vous croiseront dans le sens opposé. La route complète prend presque 2h pour être parcourue et va vous mener au pied des rochers les plus connus. Chaque rocher porte un nom suivi de « mesa » signifiant « table » en espagnol. Les rochers les plus connus peuvent être aperçu à partir du visitor center, si vous ne décidez pas d’aller plus loin à cause de l’état de la route, vous aurez au moins eu cette vue.

Comme mentionné plus haut, vous avez deux choix pour visiter le parc. Vous pouvez soit le visiter avec votre véhicule avec les risques que cela comporte. N’oubliez pas de bien fermer vos fenêtres sinon vous finirez sous une couche de poussière orange. L’autre solution consiste à prendre une des jeeps Navajo mais cette solution présente quelques inconvénients. C’est assez cher, le parcours est strictement le même qu’en voiture sauf si vous payez un supplément. Vous serez secoués comme du bétail, vous serez couverts de poussière et en plus vous risquez un coup de soleil. Si vous ne voulez ni l’un ni l’autre, vous pouvez toujours payer l’entrée à 6$ et prendre des photos à partir du visitor center et vous en aller.