Découvert dans les années (19)30 par une petite indienne, Antelope Canyon a principalement acquis sa notoriété grace à quelques photos publiées dans des magazines et sur internet. Ce petit canyon ne semble pourtant rien avoir d’extraordinaire, il est plutôt étroit, à peine deux personnes (non obèse de préférence) peuvent passer de front. Il ne faut pas plus de 15-20 minutes pour le traverser de part en part et le canyon est la plupart du temps plongé dans l’obscurité. Pourquoi faut-il donc faire un détour par Antelope ? Regardez les photos et vous comprendrez.

Durée de visite recommandée: 1/2 jour

Site officiel, heures d’ouvertures, prix d’entrée:
Antelope Navajo Tribal Park

 

WeatherTitle

Vous trouverez ci-dessous des statistiques météo (température, neige et pluie) issue d\'une moyenne des 20 dernières années. Vous pouvez ainsi déterminer le meilleur moment pour visiter cette destination.
 
Booking.com
 

Upper/Lower Antelope?

Antelope n’a pas la notoriété d’un Grand Canyon et c’est tant mieux. Trouver Antelope c’est déjà une épreuve en soi, ici pas d’indication le long de la route, on n’arrive pas à Antelope par hasard car même si l’entrée du parc est située le long de la route, il est fort probable que la petite cabane qui fait office de guichet vous fasse penser à une toilette de chantier laissée à l’abandon par un entrepreneur négligeant.

L’entrée donne directement sur un petit parking, ici non pas question de débarquer avec des dizaines d’autocar, je ne suis pas sûr que l’autocar pourrait faire demi-tour pour ressortir du parking. Antelope est constitué de deux canyons, le upper Antelope canyon et le lower Antelope Canyon. Vos tickets d’entrées sont valables pour les deux, le upper canyon est très facile d’accès tandis que le lower vous demandera un peu de gymnastique pour vous faufiler à travers ses méandres. La description qui suit ne concerne que l’upper Antelope Canyon.

 

Conseils

Antelope Canyon c’est magnifique mais ne vous laissez pas abuser par les belles photos que l’on trouve sur le web. Le canyon ne reçoit de la lumière que pendant quelques heures autour de midi, si vous venez trop tard ou trop tôt, vous serez dans l’obscurité la plus totale et vous ne profiterez pas de ce qu’il y a à voir. Évidemment, de plus en plus de visiteurs viennent à ce moment là, c’est le prix à payer.

Vu qu’il fait obscur dans le canyon vous allez sans doute devoir prendre un trépied pour faire de la pose longue. Essayez donc de vous glisser parmi les premiers du groupe sinon vous n’aurez jamais l’occasion de prendre des photos sans personne dessus. Mes photos donnent l’impression que je suis seul mais j’ai du m’imposer au tout début du groupe et bloquer tout le monde pour obtenir des clichés avec seulement le canyon. Vers 11h, vous aurez l’occasion de voir le célèbre rayon de lumière qui a fait la célébrité du canyon. A cette occasion les guides invitent les visiteurs à se mettre du même côté pour que tout le monde ait sa chance d’immortaliser cet instant sans avoir une horde de touristes sur la photo.

 

A voir

Pour visiter vous avez deux possibilités, vous pouvez soit le faire à pied et dans ce cas vous payez l’entrée de 6$ par personne et vous vous tapez 6 miles de désert aller-retour en plein soleil. Ou alors vous pouvez vous inscrire pour prendre une des navettes pour rejoindre le canyon et dans ce cas il vous en coutera 20$ de plus par personne. Autant vous dire que personne ne prend l’option du trajet à pied.

Les navettes sont en réalité des 4×4 (qui ont bien vécu) où l’on entasse les touristes pour maximiser les transports, pas de place pour les gros derrières! En dehors des gros derrières, une autre contrainte vient du fait que beaucoup de visiteurs viennent avec des trépieds pour leur appareil photo. Si pendant tout votre voyage vous vous êtes dit que votre appareil photo était plutôt pas mal, là vous trouverez sûrement l’un ou l’autre touriste qui aura du meilleur matériel que vous. Antelope est LE canyon des photographes!

Chaque 4×4 est ensuite conduit ou je devrais plutôt dire piloté par un Indien Navajo qui fera office de guide pendant votre ballade dans le canyon. Deux 4×4 démarrent en même temps et si vous n’avez jamais vécu un Paris-Dakar de près ou de loin, vous allez en avoir un bref aperçu assez rapidement. Les deux véhicules se font la course dans le désert, attention aux bosses, ça cogne dur.

Arrivé à l’entrée du canyon, votre guide vous rassemble autour de lui pour commencer la visite guidée. Il faut impérativement rester dans le même groupe sous peine de ne pas trouver de place dans la navette de retour, la visite dure une heure pour le prix standard et il existe une visite de 2h pour les photographes mais celle-ci est plus chère. Dès votre entrée dans le canyon, c’est là que le bordel commence. Le canyon est très petit et une centaine de personnes y circulent dans les deux sens, pas facile quand le canyon fait moins de deux mètres de large. Le temps est l’ennemi des photographes car ils n’ont qu’une heure pour prendre un maximum de photo dans la cohue à l’intérieur du canyon. C’est une véritable épreuve de force qui s’engage, chacun plante son trépied aux endroits stratégiques bloquant ainsi le passage, la vue et les autres photographes qui attendent derrière. Antelope est très sombre, il faut donc avoir un bon appareil et un trépied pour espérer prendre des photos correctes, pas question de donc simplement appuyer sur le déclencheur. Pour le visiteur sans appareil photo, la visite peut se révéler un peu décevante car si on ne visite pas le canyon vers 11h, le manque de lumière ne dévoilera pas la beauté du canyon. Ceux qui prendront le temps pour prendre de bonne photo ne vont probablement pas profiter de leur visite non plus mais par contre, une fois qu’ils pourront regarder leurs photos chez eux, ils se diront certainement que tous ces efforts pour se battre avec les autres photographes en valaient réellement la peine. Les guides sont habitués à cette agitation et ils se proposeront de vous aider dans le positionnement de votre trépied et vous donneront un peu de temps pour partir en avance sur le groupe et prendre des photos plus tranquillement. Notre guide Gabriel s’est révélé être un excellent guide, il aura bien mérité son pourboire à la fin de la visite. Le parc a beau être plutôt cher par rapport au temps passé à l’intérieur mais l’argent permet aux Navajos de conserver leur patrimoine et dans ce cas présent, cela en vaut vraiment la peine!