A quelques kilomètres au nord de Springdale en Utah se dresse le superbe canyon du parc Zion. Les parois à l’apparence inébranlable du canyon semblent avoir toujours existé et pourtant, elles doivent leur existence au passage de la Virgin river qui après des milliers d’années de travail a réussi à creuser le canyon comme on le connait aujourd’hui. La brutalité presque géométrique du canyon et les courbes adoucies de la Virgin river forment un contraste indissociable, l’un ne pouvant exister sans l’autre. Les parois arides et presque rouges veillent sur la nature verdoyante qui a pris naissance à ses pieds. Au fond du canyon, seul le bruit de la Virgin river vient interrompre un silence témoin de l’absence presque totale de l’homme, ici pas de grosses voitures américaines pour polluer. Un service de navettes alimentées gaz assure la mobilité des touristes en respectant l’environnement.

Durée de visite recommandée: 2 à 3 jours

Site officiel, heures d’ouvertures, prix d’entrée:
Zion National Park

 

Accès Zion National Park

En venant de Las Vegas:
Prendre l’autoroute 15 jusque St-George, prendre la nationale 9 en direction de Hurricane et rester sur cette nationale jusqu’à l’entrée du parc (un peu après Springdale).

En venant de Salt Lake City:
Prendre l’autoroute 15, sortir à la sortie 27 direction Toquerville (nationale 17) pour rejoindre la nationale 9 à La Verkin. Il faut ensuite rester sur la nationale 9 jusqu’à l’entrée du parc. En venant de Bryce Canyon, vous arriverez probablement par Mount Karmel, là vous ne pouvez pas vous tromper, il n’y a qu’une seule route qui va vers Zion.

Evitez la route de Mount Karmel dans l’obscurité, c’est flippant, surtout dans le tunnel !

 

WeatherTitle

Vous trouverez ci-dessous des statistiques météo (température, neige et pluie) issue d\'une moyenne des 20 dernières années. Vous pouvez ainsi déterminer le meilleur moment pour visiter cette destination.
 
Booking.com
 

Un canyon pas comme les autres

Zion n’est pas un très grand parc, on peut le traverser à l’aide de la navette en moins d’une heure. Le service de navette s’arrête à chaque point indiqué sur la carte, il ne faut pas attendre plus de 10 minutes pour revoir une navette passer, les américains sont des as de l’organisation, on ne va pas s’e plaindre. Ce système de transport permet de découvrir chaque point du parc à son aise et passer une journée entière à partir à la découverte de chaque arrêt. Ici pas de ballade à se casser une jambe ou deux, les chemins sont très bien aménagés, même les handicapés en chaise roulante peuvent s’y aventurer dans la plupart des cas. Il n’y a vraiment qu’en Amérique que l’on peut voir ça! Le parc n’est peut être pas très long mais sa découverte peut se faire tranquillement en une journée.

Comme la plupart des canyons, Zion doit sa forme a la présence d’une rivière, la Virgin river dans ce cas-ci. Cette petite rivière aux allures tranquilles est responsable de la brutalité de ce canyon, des milliers d’années d’érosion ont eu raison de cette pierre rouge si familière à l’Utah. Le résultat est surprenant, le fond du Canyon est verdoyant, des arbres et de l’herbe sur fond de roche rouge y grandissent comme dans la plaine. On y retrouve également toute sorte d’animaux que l’on peut observer avec un peu de patience et beaucoup de délicatesse, chose rendue un peu plus difficile quand un groupe de touristes allemands décide de manifester sa présence à qui veut l’entendre. Zion reste néanmoins un des parcs les plus calmes et les plus paisibles, il accueille jusqu’à 900 personnes par jour mais le système de navette évite d’être constamment agressé (et pollué) par le bruit des gros moteurs. On peut donc facilement s’y reposer en écoutant la nature.

La Virgin river n’est pas très profonde, on peut y faire trempette sans risque de s’y noyer. L’eau est relativement froide et prend habituellement une couleur vert pale. Sous ses airs totalement inoffensifs, la rivière peut se montre dangereuse voire mortelle. Pour mieux comprendre ce risque il faut s’imaginer que le canyon est un gigantesque entonnoir qui récolte l’eau sur une très grande surface. Le temps en Utah est habituellement ensoleillé mais un violent orage peut éclater et apporter une grosse quantité d’eau en un minimum de temps, les rangers appelle ça les «flash floods ». Cette eau qui s’est rapidement accumulée dans le canyon se déverse violemment dans la Virgin River et emporte tout sur son passage. Là plus question de faire trempette, quand on entend la rivière gronder, il faut partir au plus vite sous peine d’être emporté.

 

Carte / Plan Zion National Park

Voici une sélection des attractions les plus populaires à Zion. Vous pouvez imprimer la carte pour votre roadmap, cela vous fera gagner un peu de temps.

18 - The Narrows
(hiking trails)
19 - Angel's Landing
(lookouts)
20 - Zion Canyon Scenic Drive
(scenic drive)
21 - Zion's Main Canyon
(scenic drive)
22 - Observation Point
(lookouts)
23 - Zion-Mt. Carmel Highway
(scenic drive)
24 - Zion National Park
(national park)
25 - Zion Shuttle
(scenic drive)
26 - Canyon Overlook Trail
(hiking trails)
27 - Kolob Canyons
(lookouts)
28 - Zion Canyon Visitor Center
(visitor center)
29 - Zion-Mt. Carmel Tunnel
(scenic drive)
30 - Weeping Rock Trail
(hiking trails)
31 - Emerald Pools
(hiking trails)
32 - Temple of Sinawava Trail
(hiking trails)
 

A voir

A Zion presque tous les arrêts méritent d’être visités mais l’ordre des visites dépend principalement de l’heure à laquelle vous arrivez sur place. Le canyon ne reçoit pas du soleil toute la journée et donc si vous voulez photographier toutes les parties du canyon dans de bonnes conditions, il vaut mieux s’assurer d’aller visiter les parties les plus étroites comme le temple de Sinawava entre 11 et 13 heures.

A ne pas rater:
Le temple de Sinawava: le canyon se retrécit progressivement pour ne laisser place qu’à un fin couloir où coule la Virgin river, il faut presque une demi-heure (voire un peu plus en marchant doucement) pour atteindre la partie la plus étroite à partir de l’arrête de la navette. Le décor est splendide mais attention, ne vous aventurez pas dans la partie étroite où la rivière coule si il y a des prévision de pluie ou d’orage, les rangers vous le rappelleront, votre sécurité c’est votre responsabilité!

Weeping rock: le rocher qui pleure depuis des milliers d’années. Cette partie du parc est très facile d’accès et vaut vraiment le détour. L’eau s’est infiltrée dans la roche rouge et l’a creusée pour en ressortir sous forme de gouttes (chute d’eau au printemps). Ce processus d’infiltration est très lent et l’eau que vous recevrez peut être sur votre tête est de l’eau vieille de 1500 ans. Cela ne changera probablement pas votre vie mais on ne reçoit pas de l’eau vieille de 1500 ans tous les jours sur la tête, il est donc bon de le signaler.

Zion Lodge: cet arrêt donne un accès au chemin appelé Emeral Pools. Ce chemin assez facile mais plus long que celui de Weeping Rock va vous mener dans un décor assez similaire à celui de Weeping rock mais vous pourrez admirer le travail de l’eau sur différent plateau qui sont à l’origine de certaines des plus belles photos du parc. Malheureusement la présence de l’eau n’est pas suffisante en septembre pour en profiter, si on veut visiter Zion et avoir de l’eau en abondance, il vaut mieux venir au printemps.