La ville qui ne dort jamais

New-York c’est la ville qui ne dort jamais, à n’importe quelle heure de la journée vous trouverez quelque chose à faire ou surtout quelque chose à acheter. New-York est la ville de la consommation à outrance et ce n’est pas forcément une mauvaise chose, c’est un autre mode de vie. On y mange pour tous les budgets en partant d’un paquet de 10 nuggets de poulet industriel (et aux hormones sans doute) à 1.69$ jusqu’à de la gastronomie fine qui ferait exploser n’importe quelle carte de crédit. New-York c’est aussi une ville de spectacle et pas uniquement à Broadway mais partout, dans les petits bars ou les boites de nuit underground. Impossible de s’ennuyer! Je suis retourné pour la troisième fois à New-York en mars 2018, je n’y étais plus allé depuis 2002, la ville et sa population ont beaucoup changé en 16 ans. New-York est une ville en perpétuelle évolution, les attentats de 2001 ont marqué à jamais la skyline mais les new-yorkais se sont relevés et son rythme infernal a repris le dessus. Pour mon dernier voyage, j’ai fait 73 km à pied dans Manhattan en 4 jours et je vous propose de partager quelques bons plans pour mieux profiter de votre séjour et éviter les soucis que j’ai rencontrés.

Si vous avez des questions, posez les dans la section des commentaires pour partager l’information avec les autres.

Date du séjour: décembre 1999, avril 2002, mars 2018
Durée du séjour: 4 à 10 jours

 

Conseils pour choisir un vol

A moins d’habiter au Canada, il vous faudra trouver un vol vers les Etats-Unis. Le prix d’un vol vers New-York peut varier très fortement d’une saison à l’autre et le cours du dollar peut également fortement influencer le prix. Dans les périodes où l’euro est plus fort, le prix des vols vers les Etats-Unis est plus bas. C’est le cas au moment de l’écriture de cet article, on trouve des vols directs de Bruxelles à New-York pour à peine 268€.

Vous avez deux catégories de compagnies pour rejoindre New-York avec d’un côté les compagnies traditionnelles comme Lufthansa, Air France, Brussels Airlines, … et d’un autre côté les compagnies low cost qui ont débarqué sur cette route il y a quelques années. Contrairement aux compagnies low-cost en Europe, les compagnies low-cost vers les Etats-Unis n’offrent souvent pas de vols directs. Vous avez par exemple Icelandair et WOW qui proposent un tarif inférieur mais en obligeant de faire une escale à Reykjavik. Si vous acceptez ce sacrifice, ce genre de vol sera en principe moins chers que les vols directs.

Si vous avez une idée de quand vous voulez partir, utilisez Google Flight pour créer une alerte de variation de prix pour vos dates. Vous faites donc une première recherche aux dates qui vous intéressent et vous créez une alerte pour être prévenu à chaque fois que le prix baisse. N’attendez cependant pas trop car les prix ont plus souvent tendance à monter quand on se rapproche de la date de départ. On peut considérer qu’un vol Bruxelles-New-York à moins de 350€ est une bonne affaire.

Jouez avec les dates d’arrivée et de retour pour trouver un meilleur prix. Evitez d’arriver un dimanche et un lundi car vous risquez de payer plus cher. Les durées de séjours inférieures à 3 jours risquent également de vous couter plus cher. Les hôtels fonctionnent sur un principe similaire, vous devez essayer de vous détacher du comportement des gens qui voyagent pour le travail. L’industrie du voyage arrive à identifier ces comportements et font monter les prix car ce type de client est prêt à payer plus.

 

Les aéroports

airport aeroport new york jfk newark transfert

New-York dispose de trois aéroports internationaux, les voici par ordre d’importance:
– John Fitzgerald Kennedy Airport (JFK) situé dans le Queens à l’Est de Manhattan
– Newark Liberty aiport (EWR) situé dans le New Jersey à l’Ouest de Manhattan
– La Guardia (LGA) situé dans le Queens plus au nord de JFK.

Bien que La Guardia soit l’aéroport le plus proche de la ville, il est fort peu probable que vous y attérissiez car il ne dispose pas de controle de frontière comme les deux autres. Seuls les vols internationaux du Canada peuvent y attérir. C’est le plus petit aéroport mais il draine quand même plus de 20 million de passagers par an.

Vous allez donc plus que probablement attérir à JFK ou EWR, cela dépendra de la compagnie aérienne ou de l’horaire. Les deux aéroports sont localisés à plus ou moins une heure de la ville, la distance n’est pourtant pas très grande mais le trafic ou les transports en commun ne vont permettront pas d’aller plus vite.

Comment rejoindre la ville ? Quelle type de transport faut-il utiliser ? Je vous propose un comparatif de toutes les solutions dans l’article ci-dessous.

 

 

Comprendre la structure de la ville

new-york-city-structure

Le damier

Downtown, Midtown, Uptown, Westside, Eastside, … qu’est-ce que tout cela veut dire? New-York est une grande ville mais la plupart des activités sont concentrées sur l’île de Manhattan, je ne vais donc pas m’attarder sur les autres parties de la ville. Manhattan est construite selon une structure à damier (ou hippodamien pour utiliser le terme exact) avec d’un côté des avenues parallèles qui traverse la ville dans son axe Nord-Sud et de l’autre côté des rues qui traversent la ville dans l’axe Est-Ouest. Imaginez donc un long rectangle coupé par des lignes verticales et horizontales représentées par les grandes avenues, le côté le plus long du rectangle est l’axe Nord-Sud qui fait environ 15 km alors que l’axe Est-Ouest fait en générale 3 à 4km. Le rectangle de Manhattan n’est donc pas très grand en soi mais il est très dense.

Les avenues

Commençons par l’axe Nord-Sud. Cet axe est coupé verticalement par 14 avenues numérotées de 1 à 12 avec la première avenue (first avenue) commençant à l’Est (à droite donc) et la douzième avenue (12th avenue) terminant la structure à l’Ouest (à gauche). Euh? Il y a une erreur non? 14 avenues et 12 numéros? Il y a en réalité des intrus. Entre la 3ème avenue et la 5ème avenue, vous avez de droite à gauche la Lexington avenue suivie de Park avenue suivie de Madison avenue. Au lieu d’avoir une 4ème avenue, vous avez trois avenues non numérotées. La cinquième avenue (fifth avenue) sert de séparation entre l’Est et l’Ouest. Si vous êtes à gauche de la cinquième avenue, vous êtes du côté Westside, si vous êtes à droite vous êtes dans le Eastside. Les avenues verticales ne commencent pas tout à fait en bas de Manhattan, elles commencent un peu après le Manhattan Bridge. Ce qui se trouve en-dessous (aussi appelé Downtown) n’obéit pas aux mêmes règles de numérotation.

Les rues

Prenons maintenant l’axe Est-Ouest, cet axe coupe la ville horizontalement. Comme la ville est plus haute que large, il y a beaucoup plus de rues horizontales que d’avenues verticales. Ces rues sont numérotées de façon croissantes du sud vers le nord avec donc la première rue dans le Sud et la 190ème rue dans le Nord. La numérotation des rues horizontales ne commencent pas non plus tout à fait en bas de la ville, tout démarre au niveau de la Houston avenue. La particularité des rues horizontales c’est qu’en plus de leur numéro, elles reçoivent la lettre W ou E selon que l’on soit à l’Est ou l’Ouest de Manhattan. Si vous avez bien suivi jusqu’ici, vous aurez compris que c’est la cinquième avenue qui joue le rôle de séparateur. Si vous êtes sur la 11ème rue horizontale mais à gauche de la 5ème avenue verticale, vous êtes dans la 11ème rue W, si vous êtes de l’autre côté de la 5ème avenue, vous serez dans la 11ème rue E.

Un petit exercice pour mieux comprendre ? Vous êtes au croisement de la 6ème avenue et de la 34ème rue W et vous voulez aller à l’Empire State Building qui se trouve au croisement de la 5ème avenue et de la 33ème rue W. Pour passer de la 6ème à la 5ème, vous marchez vers l’Est et pour passer de la 33ème à la 34ème, vous remontez vers le Nord. Si vous n’avez pas un bon sens de l’orientation, fiez-vous aux numéros, si vous croisez la 32ème, c’est que vous êtes dans le mauvais sens.

Pour la séparation des quartiers dans la ville, on considère que sous la 14ème rue horizontale, on est à Downtonwn. Entre la 14ème et Central Park (59ème), on est dans le Midtown et au dessus de la 59ème, on est dans le Uptown. Cela devrait vous aider à vous repérer lorsque l’on évoque ces noms. La majeure partie des activités touristiques se trouvent à Midtown, principalement entre la 34ème et la 59ème.

 

Se loger à New-York

new york city stay hotel

Se loger à New-York représentera surement la plus grosse partie de votre budget si vous n’y faites pas attention. New-York est une ville très chère et le logement n’échappe pas à la règle. A titre de comparaison, si vous voulez un niveau de confort d’un bon Ibis 3 étoiles en France, vous allez facilement payer 200$ par nuit sans petit-déjeuner et parfois même sans salle de bain privée. Comment s’y retrouver pour trouver un logement à un prix raisonnable? Voici quelques conseils.

1. Auberges de jeunesse

Les auberges de jeunesse représentent de très loin l’option la moins chère pour se loger individuellement mais attention à ne pas vous laisser tenter par les prix trop rapidement. Vous pouvez trouvez des auberges de jeunesse à 40€ par nuit mais au risque de vous retrouver dans un dortoir sale, mal fréquenté, des lits sales aux draps troués, des douches sans eau chaude et j’en passe. Evidemment, tout ça dépend de votre niveau de tolérance. En 1999 j’avais pris une auberge de jeunesse type YMCA près de Central Park et c’était très correct, tout n’est donc pas mauvais mais aujourd’hui je veux mon confort et ma tranquilité, plus question donc de dormir dans ce genre d’endroit.

A côté de ça, vous avez également des auberges de jeunesse très correctes où le rapport qualité/prix sera imbattable mais n’oubliez pas que cela restera une auberge de jeunesse, ce genre de logement ne s’adresse pas à tout le monde.

 

2. Hôtels en ville
Les hôtels sont chers, même les plus mauvais. Ici aussi il vous faudra être vigilant car les hôtels 2 ou 3 étoiles ne disposent la plupart du temps pas de salle de bain privée, mieux vaut le savoir. La propreté des chambres et l’état général de l’hôtel sont généralement cités parmi les problèmes les plus fréquents. Si vous utilisez des sites comme booking.com avec des avis de clients, vous constaterez que beaucoup d’hôtels à New-York n’atteignent même pas les 7 sur 10.

Les hôtels à Midtown sont en générale les plus chers et ce sont également ceux qui partent le plus vite. Loger a Midtown c’est très pratique car vous êtes à proximité de tout à n’importe quelle heure de la journée et de la nuit. Le revers de la médaille c’est le prix et le bruit. Si votre hôtel n’est pas bien isolé au niveau sonore, vous risquez de subir des nuisances sonores.


 

L’alternative consisterait à loger à Downtown ou Uptown. Les prix sont généralement plus bas, vous perdez la facilité d’être au centre de tout mais le métro couvre très bien la ville, vous ne serez donc jamais très loin de Midtown. Vous aurez également moins de nuisances sonores, surtout à Uptown. Downtown est assez bruyante également mais après 20h, ça se calme très fortement. J’ai choisi un hôtel à Downtown à proximité des grandes lignes de métro, j’ai trouvé une chambre à moins de 150 € par nuit en réservant 3 jours avant le départ. Les trajets de métro coutent moins de 3$ par trajet, il faut donc en tenir compte dans votre budget.


 

3. Hôtels en dehors de Manhattan
Dès que l’on sort de Manhattan, les prix descendent assez rapidement sans pour autant être trop éloigné du centre-ville. Si vous optez pour cette solution, vous devrez vérifier si votre hôtel se trouve près d’une ligne de métro importante car si l’hôtel est moins cher, il y a évidemment une raison et la plus fréquente c’est le temps nécessaire pour rejoindre Manhattan. Si vous ne restez que 2 ou 3 jours à New-York, le gain financier par rapport à la perte de temps ne vaudra sans doute pas la peine. Dès que vous quittez Manhattan, vous allez vite mettre 20 minutes pour rejoindre la ville et il faudra également compter le coût du trajet pour chaque personne. Si par exemple, vous voyagez à deux et que vous faire un aller-retour tous les jours pendant 3 jours, cela vous coutera environ 16-17$ de trajet et au minimum 2h sur votre séjour. Pour les courts séjours, je conseille plutôt de prendre un hôtel en ville.

Quel quartier en dehors de Manhattan faut-il choisir ? Les quartiers les plus fréquentés sont Brooklyn (plus particulièrement Williamsburg et Bedford) et Jersey. Si il fallait choisir entre les deux, je conseillerais plutôt Brooklyn car même si Jersey est moins cher, vous êtes sur un autre réseau de train et vous allez donc payer pour le trajet de Jersey vers Manhattan et une fois arrivé à Manhattan vous allez payer une deuxième fois pour le réseau de la ville. Non seulement c’est ennuyant car il faut changer de mode de transport mais en plus vous allez payer plus. De Brooklyn par contre vous avez accès au réseau de métro qui traverse Manhattan, vous n’avez donc ici pas de problèmes de ce type.


 

4. AirBnb
Les logements du type AirBnb sont très populaires à New-York, c’est d’ailleurs devenu une activité commerciale pour certains propriétaires et au final il ne s’agit plus d’un bnb classique mais d’un hôtel déguisé en bnb. Vous êtes donc traité comme un client et pas comme un invité, ce n’est pas mal en soi, il faut juste le savoir. Si vous cherchez un contact avec l’habitant, ce n’est pas forcément la meilleure solution.

Dans les bnb il y a deux grandes catégories, les logements partagés et les logements complets. La première catégorie est naturellement la moins chère mais vous devrez partager le lieu de séjour avec les propriétaires ou d’autres touristes selon la configuration des lieux. Si vous cherchez le contact, c’est la meilleure option. Il est également possible de louer des logements complets, vous disposez donc d’un appartement pour vous tout seul, vous pouvez ainsi vivre comme les New-Yorkais.

Vous trouverez de nombreux bnb dans le centre-ville mais ne vous attendez pas à faire de bonnes affaires car les bons bnb sont assez chers, à peine un peu moins chers que les hôtels de gamme équivalente. Si le prix est votre première motivation, vous trouverez par contre beaucoup de bnb à un très bon prix en dehors de Manhattan. Vous trouverez par exemple de bons bnb à 80$ par nuit à Brooklyn, il faut évidemment s’y prendre à temps car ces appartements partent vite mais avec un prix pareil, le rapport qualité prix est imbattable.

Attention: une grande partie des Bnbs (sur Airbnb ou ailleurs) sont loués illégalement. La ville de NY a imposé un certain nombre de règles pour la location de ce genre de bien et malheureusement ces règles ne sont pas toujours respectées. Le site https://www.nyhabitat.com/fr/ permet d’éviter ce genre de problèmes.


 

Que choisir au final?
Pour les petits budgets, l’auberge de jeunesse représente la meilleure solution. Si vous n’aimez pas ce genre de logement, vous devrez vous rabattre sur un bnb en dehors de la ville ou d’une qualité moindre. La durée de séjour va également influencer votre choix. Pour une courte durée, optez plutôt pour un logement en ville. Si vous restez une semaine, vous pouvez sans problème prendre un logement à l’extérieur et prendre une carte de métro illimitée.

 

AttentionLa ligne L va être fermée pendant 15 mois à partir du printemps 2019, renseignez-vous avant de choisir un logement dans cette zone (impact entre Bedford Avenue et 14th Street/Eighth Avenue). Plus d’infos ici: https://www.thrillist.com/lifestyle/new-york/l-train-shutdown-best-alternative-routes

 

Avis sur l’hôtel One World

one-world-hotel-avis-review Jusqu’à une semaine avant mon départ, je n’étais pas sur de pouvoir partir, je n’ai donc pas pu réserver plus de 3 jours avant de partir. Je me suis retrouvé face à un choix, soit trouver un hôtel correct en ville mais en payant le prix fort soit prendre un bnb à Brooklyn pour une centaine de dollars par nuit. Vu que je ne restais que 4 jours et que j’avais un planning chargé, j’ai choisi le One World Hotel situé juste à côté du nouveau World Trade Center. J’ai payé environ 140€ par nuit pour une grande chambre avec un queen bed, c’est un très bon prix pour une réservation tardive et un hôtel 4 étoiles sur Manhattan.

L’hôtel est très à l’image du quartier dans lequel il se trouve, il est de décoration moderne et très fonctionnel. Ici pas de décoration particulière, c’est du fonctionnel mais du bon fonctionnel. L’hôtel offre un bon niveau de confort et d’équipement, les chambres sont spatieuses et les lits sont confortables. J’ai vraiment apprécié cet hôtel pour son confort, sa propreté, son personnel très professionnel et le bon rapport qualité/prix. Pour ce prix là, un hôtel à Manhattan c’est une bonne affaire. Je n’ai par contre jamais mangé sur place mais la chambre était équipée d’un petit frigo, j’ai donc acheté ma nourriture dans un petit supermarché tout proche. L’hôtel est également très bien situé pour le métro, il y a 3 stations importantes (dont celle de Fulton Street) à moins de 5 minutes à pieds. De ma chambre, je voyais le nouveau World Trade Center, il y a franchement pire comme vue! Question bruit en journée le quartier est assez animé car il y a beaucoup de touristes pour le mémorial 911 et le nouveau World Trade Center mais après 20h, l’activité disparait presque totalement et tout redevient calme.

 

 

Comment trouver un hôtel pas cher à New-York?

Voici quelques astuces simples pour trouver le meilleur prix.

1. Réservez longtemps à l’avance

C’est sans doute l’astuce la plus connue et elle est toujours valable surtout si vous partez en saison touristique. Si par contre, vous partez en saison creuse (en hiver par exemple), vous pouvez encore trouver des hôtels à bas prix quelques jours avant votre départ. En mars 2018, j’ai réservé mon hôtel 3 jours avant le départ et j’ai eu un meilleur prix que le même hôtel que j’avais réservé 6 mois à l’avance. Sur certains sites comme booking.com la politique d’annulation est très flexible ce qui veut dire qu’un grand nombre de logements se libère à nouveau en s’approchant de la date de départ.

2. Réservez plusieurs hôtels avec annulation gratuite

Sécurisez votre voyage en réservant dès que possible plusieurs hôtels qui vous intéressent, il faut évidemment que l’annulation soit gratuite. Ensuite vous surveillez l’évolution des prix et vous annulez en fonction de ce que vous trouvez. N’ayez pas peur de le faire, vous ne risquez rien si vous annulez à temps. Avec Booking.com, si l’annulation est gratuite jusqu’à quelques jours avant le départ, vous pouvez ainsi continuer à surveiller les prix et finir par annuler tous les hôtels qui ne vous intéressent pas. Je le fais régulièrement, je n’ai jamais eu le moindre problème. J’avais fait des réservations dans 3 hôtels différents pour New-York.

Cette politique d’annulation gratuite a un effet important sur les flux de réservation car 25% des chambres réservées finissent par être annulées. Cela veut dire que les hôtels doivent les remettre en vente à un moment donné. Pour New-York, le phénomène est très marqué, vous allez devoir donc surveiller les prix régulièrement car en fonction des vagues d’annulation, vous allez pouvoir retrouver des chambres dans des hôtels qui affichaient complet pour vos dates.

3. Faites varier la longeur de votre séjour

Les hôtels appliquent des prix différents en fonction de la durée de séjour. En règle générale un séjour de courte durée donne un signal « business » à l’hôtel car les personnes voyageant pour le travail ne reste en générale pas très longtemps. Si vous ne restez pas longtemps, vous risquez donc de tomber dans les prix pour ce type de voyage et votre prix par nuit va donc être plus élevé.

4. Faites varier le jour de départ

Comme pour le point 3, ceux qui voyagent pour leur travail démarre leur séjour le plus souvent le lundi ou le dimanche. Ces jours sont donc à éviter pour démarrer votre séjour. Comparez les prix en démarrant le mercredi ou le vendredi par exemple. Les prix sont généralement plus bas si vous prenez le samedi et le dimanche plutôt que le dimanche tout seul.

5. Comparez les différents sites

Un hôtel est bien souvent disponible à plusieurs endroits et en fonction des accords avec les différents sites, les prix peuvent fortement varier. Utilisez un comparateur généraliste comme Trivago ou faites la comparaison manuellement entre Booking.com et Hotels.com. Chaque acteur prend une commission au passage mais c’est le montant de cette commission et le volume qui permettent de pratiquer des meilleurs prix.

6. Contactez l’hôtel

Parfois il suffit de demander. Un hôtel paie des commissions à booking.com ou les autres sites de ce genre. Ils ne sont en principe pas autorisé à avoir des prix publics inférieurs à booking.com mais certains peuvent vous offrir une remise sous certaines conditions. Attention ce genre de tactique ne fonctionne pas avec les grands groupes car la gestion des prix est centralisée mais les hôtels franchisés ou les indépendants disposent de plus de libertés.

7. Prenez un hôtel en dehors du centre-ville

Pour New-York, dès que vous sortez de Manhattan, les prix baissent rapidement. Il y a bien évidemment un revers car vous allez devoir prendre un moyen de transport pour rejoindre Manhattan tous les jours. Tout est une question de calcul mais si vous logez à l’extérieur, optez plutôt pour Brooklyn ou Long Island City car la couverture du métro est bien meilleur.

 

Réductions

J’ai quelques accords avec certains sites qui vous permettent d’obtenir des réductions alors ne vous en privez pas!


 
 

Comment se déplacer à New-York

new york city metro metro card

A pied ! La meilleure façon de découvrir New-York c’est à pied mais si vous n’avez pas beaucoup de temps, vous allez devoir combiner vos jambes avec un autre moyen de transport. Si il ne fallait choisir qu’un seul moyen de transport, je choisirais sans aucun doute le métro. Si vous préférez que l’on vous conduise, Uber représente sans doute la meilleure alternative à condition de ne pas se déplacer en heure de pointe car vous risquez de perdre un temps dingue dans la circulation. Le métro est-il sûr ? Quelle formule faut-il prendre ? Je vous ai préparé un article spécifique sur ce sujet ci-dessous.

 

 

Ce qu’il faut voir/faire

new-york-city-attractions

New-York offre des activités pour tous les goûts donc difficile de faire un classement spécifique. Je propose donc principalement les attractions les plus populaires pour le grand public. J’essaierais d’en rajouter d’autres à chaque voyage.

1. La ville
Euh? La ville? Et bien oui, New-York a une identité si particulière que la ville est une attraction en soi. Si vous n’avez pas beaucoup de temps, n’oubliez pas de consacrer du temps à vous promener dans les avenues du Midtown histoire de vous imprégner au maximum de la métropole. Même après 3 visites, la ville me fait toujours un effet waw. Si vous allez à New-York pour la première fois, vous aurez l’impression de vous promener dans un univers de film tellement la ville a été utilisé comme décor dans l’industrie du cinéma américain.


 

2. Vue d’en haut
New-York dispose de 3 gratte-ciels avec deck d’observation: le Top of the Rock, l’Empire State Building et la nouvelle tour du World Trade Center aussi appelée One World Tower. Elles offrent toutes une vue différente sur la ville et à moins d’avoir du temps et de l’argent, vous pouvez vous contentez d’une de ces tours plutôt que faire les 3.

Ma vue préférée est sans aucun doute celle du Top of the Rock car elle offre une vue sur upper et lower Manhattan, on y voit très bien l’Empire State Building, la One World Tower et même la statue de la liberté (en tout petit). La vue est donc superbe mais l’aménagement de la plateforme d’observation est de loin le meilleur des trois, elle offre plus d’espace et plus d’opportunité de faire des photos.

L’Empire State Building est un batiment plus iconique que celui de Top of the Rock, il respire la nostalgie des années 30, il est plus haut que le Top the Rock et dispose de son musée avant de monter. La vue est moins complète que celle du Top of the Rock et l’aménagement de la plateforme est nettement moins pratique.

La One World Tower est tout récente, elle remplace les tours jumelles détruites par les attentats de 2001. C’est une tour ultra moderne avec un ascenceur immersif où vous serez plongé dans un univers virtuel représentant New-York à différentes époques. C’est la tour la plus haute mais vous n’êtes pas à l’extérieur comme les deux autres tours et sa position en bas de la ville rend la vue moins intéressantes que les deux autres tours.


 

3. Les musées
Qui a dit que les américains n’avaient aucune culture? New-York va vous prouvez le contraire et tout le monde y trouvera bien un musée selon ses préférences. Je ne suis absolument pas un fan de musées, je n’ai vraiment pas les musées statiques et contemplatifs. Je me suis pourtant laissé avoir par le Metropolitan, deux fois même! Ce musée est un musée de type contemplatif mais il est vraiment superbe, tout y est mis en valeur avec un sens de l’esthétique que j’ai rarement vu dans d’autres musées. Dans un rayon similaire vous avez le Guggenheim avec son architecture hors du commun ou pour les grands enfants (et les plus petits) vous avez le musée de l’air et de l’espace sur un porte-avion.


 

4. La nourriture
Les Etats-Unis c’est le pays du fast-food, c’est vrai mais pas uniquement. On peut effectivement littéralement se remplir l’estomac avec de la nourriture de basse qualité mais on peut aussi très bien manger à New-York. Vous pouvez soit jouer la carte du supermarché en allant faire vos courses comme si vous êtiez chez vous soit tenter votre chance dans un des 25000 restaurants de la ville. L’option la moins couteuse est bien évidemment l’option du supermarché, vous en trouverez un peu partout et la plupart propose tout le nécessaire pour se faire à manger chez soi. Les prix sont légèrement plus élevés qu’en Europe mais ça reste très acceptable. Si vous préférez les restaurants, vous trouverez d’excellents restaurants pour tous les budgets mais n’oubliez pas qu’il faut rajouter les taxes et pourboires au prix affiché, cela peut faire une grosse différence au final.

En Europe, le pourboire est souvent une récompense laissée à la libre appréciation du client et la plupart du temps, le service est compris dans la note, vous ne devez donc pas débourser plus d’argent que ce qui est indiqué sur votre ticket. Aux Etats-Unis cela ne fonctionne pas comme ça et il vaut mieux le savoir avant de décider de ne pas payer de pourboire. La plupart du temps, le service n’est pas compris dans le prix et selon les lieux et les prestations, vous allez devoir rajouter 10 à 20% en plus pour couvrir le pourboire. Les serveurs dans les restaurants ne reçoivent pas tous un salaire, certains ne sont rémunérés que par les pourboires. Vous comprendez donc aisément que refuser un pourboire peut être assez mal perçu.

5. Le shopping
On dit toujours que New-York est un paradis du shopping mais personnellement, ce n’est pas ce que je retiendrais en premier de la ville. Oui, il y a beaucoup de magasins un peu partout et vous pouvez acheter à peu près n’importe quoi à n’importe quelle heure de la journée. A l’heure de la mondialisation, les produits vendus à New-York ou ailleurs dans le monde sont la plupart du temps les mêmes et faire de bonnes affaires devient assez difficile sauf quand le dollar est faible.

Les américains ont sans doute bien compris ce problème, ils ont donc transformé le shopping classique en expérience. Les grands magasins genre Saks sur la 5ème avenue sont devenus des attractions à part entière, ce genre de magasin est animé et décoré en permanence avec évidemment une touche bien américaine qui rend le détour plus intéressant. A côté de ce genre d’enseigne, vous avez aussi des magasins de plus petite envergure mais organisé autour d’un produit ou d’une thématique. Vous avez notamment des magasins spécialisés dans les livres comme le Strand Bookstore ou le célèbre Midtown Comics qui vous plongera dans un univers dans une atmosphère que l’on ne trouve pas beaucoup en Europe.

Voici quelques liens vers les attractions de type « shopping » les plus populaires:


 

5. Les spectacles
Si il y a bien un domaine où les américains sont les maitres, c’est le divertissement et à New-York comme à Las Vegas, vous trouverez des centaines de spectacles tous les jours. C’est sur Broadway que vous retrouverez sans doute le plus de spectacles, ce sont en tout cas les plus connus mais si vous n’êtes pas fan de ce genre de shows, il existe toute sortes d’autres activités à faire à travers la ville, vous trouverez quelques suggestions ci-dessous.


 
 

Pass pour les attractions

Comme dans toutes les villes touristiques, vous avez la possibilité d’acheter un pass vous donnant accès à plusieurs attractions à un prix réduit. New-York n’échappe évidemment pas à la règle mais pour compliquer les choses, il existe plusieurs pass et il n’est pas toujours facile de choisir. J’ai comparé les offres les plus répandues pour vous aider dans votre choix, le temps de séjour et le type d’activités va grandement influencer votre choix, il n’y malheureusement pas un pass qui sort du lot et qui couvre tous les cas de figure.

 
 

New-York est-elle sûre?

New-York a trainé une mauvaise réputation pendant des années mais après l’application de la tolérance zéro, les choses ont beaucoup changé et on peut réellement dire que New-York est une ville sûre aujourd’hui. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a plus de criminalité, cela veut simplement dire qu’il ne faut pas s’en inquiéter ou en tout cas pas plus que dans n’importe quelle grande ville occidentale. Je me souvent m’être fait quelques frayeurs quand j’y suis allé en 1999 mais en 2018 ce n’est plus la même ville. Il y a des policiers partout et ce sont loin d’être des rigolos moustachus et bedonnants, ils ne rigolent pas avec la sécurité des habitants et des touristes. Il y a selon les dires de la police plus de 50000 policiers en activités dans Manhattan, vous en avez à tous les coins de rue. On pourrait aussi se demander si ce n’est pas un peu exagéré mais c’est culturel aux Etats-Unis.

La criminalité la plus fréquente en ville c’est le vol à la tire ou les pick-pockets, exactement le meme symptôme que dans les grandes villes donc. Les précautions à appliquer à New-York sont les mêmes que pour Londres, Paris ou n’importe quelle ville de cette taille. Lors de mon dernier voyage, je ne restais que pour quelques jours et j’avais envie de limiter l’effet du jet lag, je me suis donc levé très tôt (vers 4h du matin) et je me suis donc aussi retrouvé très tôt dans la rue. A 4h30 du matin à New-York, il n’y a presque personne dans les rues et les quelques personnes que j’ai rencontrées étaient soit des touristes comme moi ou des new-yorkais qui profitaient du calme pour faire leur jogging matinal. J’ai même croisé un grand nombre de jeunes femmes faisant du jogging seules, c’est assez surprenant mais finalement assez rassurant. Je ne pense pas que beaucoup de jeunes femmes seules font leur jogging à 4h30 du matin à Bruxelles!

New-York est donc une ville sûre malgré le tapage médiatique qui est fait autour des incidents de petites criminalité. Une agression de rue avec un vol de 15$ est une raison suffisante pour faire la une pendant plusieurs heures jusqu’à ce qu’un autre fait vienne remplacer. Alors oui, aux Etats-Unis il y a régulièrement des fusillades et probablement plus que dans tous les autres pays civilisés mais il ne faut pas se limiter sinon on ne sort plus de chez soi. Il y a sans doute autant de malades chez nous mais ils font moins de dégats.

 

Quand partir à New-York

Si vous voulez y aller à la période la moins chère, optez pour le mois de janvier ou février. Il vous faudra par contre bien vous habiller car en hiver il y fait plutôt froid et les tempêtes de neige ne sont pas rares. En été, surtout en juillet, vous devrez affronter la chaleur, la population, la pollution et des prix plus élevés. Fin août les prix redescendent. Si vous en avez la possibilité et si vous avez de la chance avec le temps les périodes creuses comme avril-juin et septembre-octobre peuvent représenter les meilleures alternatives. Les mois de juin et octobre sont les moins pluvieux et à choisir, le mois de juin est statistiquement le moins pluvieux.
 

Statistiques météo

Envie d'avoir du soleil et éviter la pluie? Vous voulez de la neige ? Les graphes ci-dessous vous donnent un aperçu des températures moyennes, de la quantité de pluie par mois en mm ainsi que la quantité de neige par mois en mm. Les données sont basées sur des statistiques météo historiques prises sur plus de 10 ans (peut varier selon le lieu).
 
 

Vos questions?

Je suis loin de me considérer comme un expert de New-York mais j’y suis allé 3 fois donc je peux peut-être répondre à certaines de vos questions. Posez-les ci-dessous pour en faire profiter tout le monde.
 
 
 
 
Pas encore de commentaires

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Circuit USA
Circuit Ouest-Américain 2 à 3 semaines
L'Ouest Américain c'est l'aventure et le confort en même temps, paysages superbes et accessibles, la destination roadtrip par excellence.
 
Circuit USA
New-York guide pratique
Guide pratique pour préparer votre voyage (aéroport, hotel, metro, ...) et choisir les attractions au meilleur prix (city pass, files d'attente,...)
 
Circuit USA
New-York: circuit de 3, 4 à 6 jours
New-York offre une telle diversité d'activités qu'il est parfois difficile de choisir. Si vous avez entre 3 et 6 jours, voici quelques itinérares conseillés.
 
Circuit USA
Capitol Reef National Park
Moins connu du grand public, Capitol Reef offre cependant une palette unique de paysages désertiques facile d'accès et valant vraiment le détour
 
Circuit USA
San Francisco
Découvrez la plus européenne des américains, culture, shopping, sorties, San Francisco ne vous laissera pas indifférent.
 
Circuit USA
Las Vegas
Las Vegas c'est une ville-parc d'attraction pour adultes, des jeux, de la bouffe, des spectacles, du sexe et bien d'autres encore.
 
Circuit USA
Death Valley / Vallée de la mort
L'enfer sur terre, ça vous tente? Décor apocalyptique mais sublime dans son genre, Death Valley est un must sur votre route.
 
Circuit USA
Arches National Park
Véritable décor de film de cowboys, Arches est un parc facile d'accès offrant des paysages uniques sculptés par le vent.
 
Circuit USA
Los Angeles
Capitale mondiale du cinéma, Los Angeles a bien d'autres choses à offrir, du pur divertissement pour tous les publics.
 
Circuit USA
Yosemite - Guide de voyage
Yosemite en pleine nuit c'est un peu X-files, on ne voit rien, la radio siffle et on est enfermé entre des rangées d'immenses sapins.
 
Circuit USA
Canyonlands National Park
La force de la nature exerce sa pression dans toute sa splendeur sur ce décor désertique déchiré par l'érosion.
 
Circuit USA
Bryce Canyon National Park
Bryce Canyon c'est le blockbuster des parcs américains, beaucoup de choses à voir sans se fatiguer, accès facile, effet waw garanti.
 
Circuit USA
Grand Canyon National Park
Grand Canyon c'est le canyon de tous les superlatifs, le plus grand, le plus profond,... il est si grand qu'on le distingue de l'espace!
 
Circuit USA
Zion National Park
Zion offre un décor idyllique avec son abondante végétation, son calme et ses falaises abruptes de toutes les couleurs.
 
Circuit USA
Antelope Canyon Navajo Park
Méconnu du grand public, Antelope est une véritable merveille si vous le visitez au bon moment de la journée, effet waw garanti!
 
Circuit USA
Monument Valley Navajo Tribal Park
Décor de film de cow boy par excellence, Monument Valley va vous replonger dans l'imaginaire collectif, il ne reste plus qu'à passer la musique de Morricone pour mettre l'ambiance.