Booking.com
 
Jour 4: Trondheim

Au quatrième jour de notre itinéraire, nous arrivons à Trondheim. La ville s’étend sur un vaste territoire et on ne perçoit rien de son passé historique avant de rentrer dans le centre-ville. Contrairement à Oslo, la ville semble nettement plus accessible en voiture même si le nombre de places de parking est toujours aussi limité. Le centre-ville est de taille assez réduite et semble être coincé dans le bras de la rivière Nidelva, inutile de se déplacer en voiture, nous décidons donc d’aller enrichir une fois de plus les caisses des sociétés de parking norvégiennes. Une journée de parking coute un peu plus d’une centaine de couronnes, un prix à payer assez raisonnable finalement.

 

La vieille ville

Trondheim est considérée comme la plus vieille ville de Norvège mais ça ne saute pas aux yeux au premier coup d’oeil. La ville est une ville moderne et propre comme la plupart des villes norvégiennes, les façades sont bien alignées et construites dans un style classique mais cohérent. La plupart des immeubles du centre sont occupés soit par des magasins soit par des restaurants et pour faciliter les choses, un grand nombre de rues sont exclusivement réservées aux piétons. Pour découvrir la Trondheim historique il faut se diriger vers le monument le plus important et certainement le plus connu de Trondheim: la cathédrale de Saint Olav aussi appelée Nidaros.

Trondheim et Nidaros sont étroitement associés, un peu comme Paris est associé à la tour Eiffel. En passant la douane en Suède quelques jours auparavant, un douanier nous avait demandé ce qu’on allait visiter en Norvège et quand j’ai cité Trondheim, il m’a répondu instinctivement qu’il fallait que je visite Nidaros!

Trondheim est une étape obligatoire de tout circuit en Norvège mais il ne faut pas y consacrer plus d’une journée, cela vous suffira à visiter tout ce qu’il y a à visiter.

 

Nidaros

La Norvège n’est pas un pays de cathédrales ni d’immenses édifices religieux, Nidaros semble être la seule cathédrale de style gothique anglais de tout le pays. L’histoire de Nidaros est
liée au destin du roi Olav Haraldsson qui après son retour d’Angleterre importa le féodalisme et renforça le christianisme en Norvège. Un an après sa mort en 1031, un culte est érigé à son nom, le culte de Saint Olaf. Une cathédrale est construite sur sa tombe et la réputation miraculeuse qu’on lui attribue va transformer Trondheim en centre de pèlerinage pour les pays scandinaves. On compare même Trondheim à Saint Jacques de Compostelle ou Rome tellement la ville a connu un essor grâce au pèlerinage.

Comme la plupart des grandes cathédrales, Nidaros a traversé les siècles avec son lot de modifications, destructions, pillages et incendies. L’édifice que l’on peut visiter aujourd’hui ne peut être comparé en taille avec une cathédrale comme celle de York mais la richesse de sa façade et sa décoration font de Nidaros une cathédrale qu’il faut absolument visiter.

Nidaros est assez sombre à l’intérieur, les vitraux n’apportent pas beaucoup de lumière et les murs en pierre nue accentue l’obscurité. L’entrée est payante et il n’est pas permis de prendre des photos à l’intérieur. La cathédrale n’est pas très grande et la visiter en prenant son temps ne prend pas plus d’une heure. La tombe de Saint Olaf qui avait autrefois attiré tant de pèlerin n’a jamais été retrouvée, vous ne trouverez donc pas de chasse contenant des vieux os dans cette cathédrale.

Si votre condition physique le permet, je conseille la visite du toit de la cathédrale. Toutes les demi-heures, un guide emmène un groupe de touriste sur le balcon de la tour principale. Le guide prendra bien soin de dissuader les personnes cardiaque ou claustrophobes que cette visite est à déconseiller. C’est le genre de conseil que l’on entend partout mais très franchement c’est très justifié dans ce cas-ci. La montée vers la tour se fait dans des couloirs extrêmement étroits où il faut avancer latéralement sur des marches étroites sans la moindre arrivée d’air. Il faut pouvoir tenir la cadence car d’autres touristes vous suivent et il est impossible de faire marche arrière.

En sortant de la cathédrale, vous pouvez également visiter l’échevéché juste à coté de la cathédrale ou le vieux cimetière à l’arrière de la cathédrale.

 

Mollenberg et ses vieilles maisons

Tout comme Bergen et Stavanger, Trondheim a également son quartier historique de vieilles maisons en bois. Il faut se diriger vers la rivière à partir de Nidaros pour aperçevoir les premières maisons. La rivière est complètement bordée de maisons colorées construites sur des pilotis, c’est précisément pour ce genre d’édifices qu’il faut visiter les vieilles villes en Norvège. Le quartier historique de Trondheim est absolument magnifique, les couleurs vives des maisons se reflètent dans la rivière et tout semble avoir été préservé des attaques du temps.

 

La citadelle Kristiansten Festning

La citadelle de Trondheim surplombe la ville, elle offre une vue panoramique sur la ville et ses environs. En dehors de la vue panoramique, la citadelle n’a rien d’exceptionnel, vous n’y trouverez qu’un petit donjon, quelques canons perdus dans la pelouse et quelques baraques réaménagées par les allemands pendant la seconde guerre mondiale.