HTC Vive - test & avis après plus d'un mois d'utilisation   
 

 
HTC Vive – le top de la VR?

 

La VR (virtual reality ou réalité virtuelle) a toujours été un vieux rêve de geek que j’ai voulu réaliser en achetant un HTC Vive. Ce qui m’a fait passer le cap? Je l’ai vu fonctionner chez un voisin, j’étais loin de m’imaginer que l’immersion allait être aussi bonne!

 

La VR est un sujet qui revient régulièrement dans les médias et notamment par le biais de films comme Ready Player One mais où en est-on réellement? Il n’existe pas encore beaucoup de casques de réalité virtuelle, les plus connus sont ceux de PlayStation, Oculus, Lenovo ou HTC. Dans ce microcosme de geeks, le HTC Vive est donné gagnant par tous les sites spécialisés. Je vous propose mon test pour vous faire une opinion.

 

Contrairement aux sites spécialistés, j’ai testé le HTC Vive dans la durée pour avoir un aperçu réaliste de ce que vous pouvez en attendre. N’hésitez pas à poser vos questions ci-dessous afin de les partager avec tous les visiteurs.

 

Site officiel: HTC Vive

 
 

Dans la boite

La boite du HTC Vive est assez imposante et quand on l’ouvre, on se rend vite compte que la réalité virtuelle, ce n’est pas juste une histoire de casque que l’on visse sur sa tête. Il y a certes le casque qui occupe une part importante du matériel mais la première chose qui surprend c’est le nombre de cables! On est ici encore loin d’une configuration où il suffit de brancher un appareil sur un port USB.

 

La boite contient les éléments suivants:
– Le casque principal avec 3 cables attachés à l’arrière
– Deux manettes avec leur chargeur prise (elles disposent d’une batterie autonome)
– Deux stations de positionnement avec leur alimentation individuelle et un (long) cable de synchronisation
– Des attaches murales pour les stations de positionnement
– Un boitier de connexion à placer entre l’ordinateur et le casque
– Des cables pour connecter le boitier au PC et au casque

 

L’appareil est très bien emballé et bien protégé par une épaisse couche de mousse, pour un appareil de ce prix c’est normal. Ranger tous les éléments dans la boite prendre un peu de temps car la boite contient de nombreux éléments mais cela ne présente aucune difficulté.

 
 

Qualité de fabrication

Avec un tel niveau de prix, on s’attend à avoir un produit premium dans les mains, c’est plus ou moins le cas. Le casque est les accessoires sont bien construits mais je trouve que le plastique mate utilisé ne fait pas très premium. C’est évidemment complètement subjectif et ça n’enlève rien aux qualités de l’appareil. Le casque et les accessoires sont bien finis, le plastique ne fait pas de bruit et l’ensemble a l’air assez solide.
 

Ma pièce

Mon bureau est de forme rectangulaire avec une grande différence entre la longueur et la largeur, la pièce fait à peu près 5 mètres sur 2. Le bureau se situe dans un coin, je n’ai donc que deux mètres de recul. Pour une utilisation bureautique normale, cela ne pose aucun problème mais pour la VR ce n’est pas idéal et vous allez vite comprendre pourquoi.
 

Installation

Facile à installer?
L’installation de votre casque de VR n’est pas une opération complexe mais elle prendra bien plus de temps que la plupart des autres appareils que vous pourriez attacher à votre ordinateur.

 
 

Les stations de positionnement

 

Première étape, il faut installer les stations de positionnement. Ces stations permettent de positionner le casque dans l’espace, elles sont donc essentielles. Ce sont deux petits cubes d’une quinzaine de centimètre qu’il faut en théorie installer à 2m (ou plus) de hauteur. Les stations doivent être installées aux coins opposés de la pièce, il faut donc les installer par le biais d’un support mural à visser dans le mur. Les stations doivent pouvoir se voir car elles doivent pouvoir communiquer entre elles.

 

Cette installation est assez contraignante car même si vous n’êtes pas obligé de visser les stations dans le mur, vous avez besoin d’une prise à proximité de chaque station pour les alimenter. Vous pouvez par exemple poser les cubes sur une étagère à condition qu’elle soit bien stable. Sachez aussi que les cubes vibrent légèrement et qu’en fonction de l’endroit où vous les posez (du bois par exemple), le bruit de ces vibrations pourraient s’amplifier.

 

En théorie, les deux stations doivent se voir mais en cas d’impossibilité, vous devrez utiliser un cable de synchronisation entre les deux stations. Ce cable est très long mais ajouter un cable de plus dans votre pièce ne va pas vous faciliter la vie.

 

Si vous n’avez pas la place ou pas l’envie d’installer vos stations de cette façon là, vous pouvez tout simplement les poser sur votre bureau près de vous, cela fonctionne aussi mais vous allez vite vous rendre compte des limitations. Les stations définissent votre zone de jeu, si vous en sortez, le système ne vous détecte plus, vous disparaissez et votre action risque donc d’être interrompue.

 

Chaque station doit afficher une lettre différente en bas à gauche (b ou c) et le voyant doit être sur le vert. Si vous avez une autre couleur c’est que la synchronisation n’a pas lieu, vous allez donc devoir bouger les stations jusqu’à ce que la lumière verte apparaisse.

 

Quelques conseils ?
– Assurez-vous de pouvoir tendre vos bras tout autour de vous sans rien toucher car une fois que vous aurez le casque sur la tête, vous ne verrez plus rien et vous pourriez vous prendre un mur ou une fenêtre sans vous en rendre compte!
– Positionnez les stations au dessus de votre tête pour un meilleur positionnement dans le jeu

 

Le casque

 

Le casque est assez imposant mais son utilisation est assez facile. Des bandes adhésives permettent de régler le casque aux dimensions de votre tête, ça fonctionne pour un adulte comme un enfant. Il faut cependant veiller à bien serrer le casque pour éviter la lumière extérieure et avoir les yeux le plus près des lentilles. Si de la lumière rentre dans le boitier, elle va se refléter sur les lentilles et vous gacher l’expérience. Si vos yeux ne sont pas suffisamment près des lentilles vous allez fortement voir les déformations périphériques de l’image.

 

Trois cables sortent du cable à l’arrière et ils sont assez encombrants. Vous allez donc devoir trouver une configuration où ces cables peuvent passer derrière vous pour ensuite les refaire passer devant vous car à priori votre ordinateur sera devant vous également. Les cables sont assez long, il est donc facile de s’y mêler les pieds.

 
 

Les trois cables se branchent sur le boitier de connexion, Il y a un cable pour le signal vidéo (hdmi), un cable USB et un cable audio qui est optionnel.

 

Sur le côté droit du cable, vous avez une petite roulette qui permet de régler l’écartement des yeux. Là il suffit de tourner dans un sens ou un autre selon l’écartement de vos yeux. Je n’ai personnellement pas vu de différence mais par sécurité, j’ai pris une valeur élevée (et oui, j’ai une grosse tête).
Quelques conseils ?
– Serrez bien le casque à l’arrière pour compenser le poids à l’avant du cable sinon le casque glissera toujours vers le bas
– Serrez bien le casque à l’avant pour éviter l’apparition de reflet sur la lentille.

 

Le boitier de connexion
Le boitier de connexion joue le rôle d’intermédiaire entre votre PC et votre casque. Vous devez d’un côté y connecter votre casque et de l’autre connecter votre pc par HDMI et par USB. Les cables sont assez courts, la marge de manoeuvre est donc limitée. Je n’ai que 2 ports USB à l’arrière et ils sont déjà occupés par le clavier et la souris. J’ai donc du me résoudre à brancher le HDMI à l’arrière sur la carte graphique et l’USB à l’avant, ce n’est pas très propre mais je n’avais pas le choix.

 

Les manettes
Enfin quelque chose de simple. Les manettes disposent de leur propre batterie, une fois chargée vous ne devez pas encore rajouter des cables à la configuration, c’est déjà bien assez comme ça. Un simple appui sur le bouton d’allumage suffit et les manettes devraient être reconnues automatiquement.

 

Configuration

Installer le matériel va vous demander un peu de patience mais cela ne s’arrête pas là car vous allez devoir configurer le casque pour qu’il soit reconnu par votre système. Pour les jeux sur Steam, vous devez télécharger l’application gratuite SteamVR qui va se charger de détecter votre matériel. Pour que tout fonctionne, tous les voyants de steam VR doivent être verts. Si les stations de positionnement ne sont pas en vert, inutile d’aller plus rien car rien ne fonctionnera sans elles. Il faudra donc jouer avec leur positionnement jusqu’à ce que les deux stations soient vertes.

 

Si vos stations de positionnement sont en verts, il vous suffira de faire bouger le casque et les manettes à l’intérieur de la zone pour qu’ils puissent être reconnus. Vous avez tous les voyants en vert? Super aais ce n’est pas encore terminé! Il vous faut maintenant configurer votre pièce avec SteamVR.

 

Configurer la pièce est sans doute l’élément le plus facile, il suffit de suivre les instructions sur SteamVR. Vous allez devoir définir le milieu de votre zone de jeu ainsi que la hauteur du casque. Vous pouvez sans problème effectuer cette configuration en étant assis ou debout à condition d’entrer la bonne hauteur quand elle vous sera demandée.

 

Et voilà, vous voilà prêt pour l’aventure de la VR! Comme vous pouvez le constater, nous sommes bien loin d’une simple configuration d’un appareil que l’on branche en USB.

 
 

Carte graphique

Le HTC Vive produit une résolution de 1080×1200 pixels par oeil soit une résolution totale de 2160×1200. Même si la résolution n’est plus un frein pour la plupart des cartes graphiques aujourd’hui, la puissance de la carte graphique est pourtant essentielle pour assurer une bonne fluidité de l’image (on parle de frame rate ou fps). Pourquoi le frame rate est-il si important? Le frame rate est toujours important pour les jeux, si il est bas l’image est saccadée mais dans le cas de la VR, un frame rate élevé vous évitera d’être malade! Malade? Et oui, vos yeux ne verront rien d’autre que ce que le Vive va vous montrer et si cette vue est saccadée, vous allez passer un mauvais moment.

 

Quel carte graphique faut-il pour être à son aise? Le HTC Vive fonctionne déjà avec une GTX 970 mais si vous voulez être plus à votre aise, mieux vaut monter un peu en gamme. J’utilise une GTX 1070 et avec cette carte je n’ai aucun problème de frame rate.

 

Les casques de VR sont gourmands en ressources, votre carte graphique (aussi puissante soit-elle) va constamment être en activité même quand vous n’êtes pas encore dans un jeu.

 

Motion sickness / cinetose / vertiges

Si vous souffrez du mal des transports, il est fort probable que vous en souffriez également avec un casque VR. La raison est très simple, ce que vous allez voir ne correspondra plus à ce que votre corps percevra. Vous allez voir des mouvements que votre corps ne détectera pas et cela engendrera une sensation désagréable.

 

Il n’y a malheureusement pas de solution miracle à ce problème, chez certaines personnes ce problème disparaitra très rapidement, chez d’autres ce ne sera pas le cas. Si vous ressentez le malaise, inutile de continuer, passer à autre chose et ré-essayez plus tard car forcer la situation ne résoudra pas le problème.

 

Comment réduire le motion sickness?

 

Comme je l’indique plus haut, le frame rate est absolument essentiel pour diminuer cette sensation désagréable d’être en décalage. Vous pouvez résoudre ce problème de deux façons. Vous pouvez soit utiliser une carte graphique très puissante, soit diminuer la résolution de l’appareil pour augmenter votre frame rate mais la première solution est sans doute la meilleur pour une bonne immersion.

 

Mon expérience ?

 

J’ai toujours été un peu sensible au mal des transports, je me souviens que lorsque mes parents me conduisaient et que je lisais un livre à l’arrière de la voiture, je ressentais une sensation désagréable qui me forçait à arrêter de lire. Quelques années plus tard, j’ai eu une infection de l’oreille interne (neuronite vestibulaire) qui m’a démontré à quel point l’oreille inteLrne est importante pour l’équilibre au quotidien.

 

Que s’est-il passé avec le HTC Vive alors? La première fois que je l’ai enfilé sur ma tête, le casque était mal réglé et j’avais des réflections de lumière de l’extérieur à l’intérieur du casque. J’ai donc rapidement été confronté à un problème sans même avoir joué. Une fois le casque bien fixé sur la tête, j’ai lancé le seul jeu compatible que j’avais (Project Cars) et il n’a pas fallu 5 minutes pour que je ressente le même problème. C’était sans doute une entrée en matière trop brutale parce que le mouvement en jeu est très important et la confrontation avec l’absence de mouvement en réalité est encore plus perturbante.

 

J’ai ensuite installé quelques jeux plus simples sur Steam et là je n’ai plus ressenti le problème, après quelques minutes de jeu je me sentais tout à fait à l’aise.

 

L’immersion

Après l’installation, la configuration et les premiers essais, nous arrivons donc à la question que tout le monde se pose, est-ce que l’immersion est bien rendez-vous? Je peux répondre catégoriquement: OUI! Le HTC Vive a un système de positionnement très performant qui vous permet de retrouver tous vos mouvements très fidèlement dans le monde virtuel. Si vous vous levez, bougez les bras ou si vous vous déplacez, il n’y a aucun décalage avec la réalité. Là où dans un jeu traditionnel vous aller utiliser une souris et un clavier, ici c’est votre corps qui va naturellement effectuer le mouvement.

 

La sensation d’immersion est tellement bonne que si votre pièce n’est pas adaptée, vous allez rapidement vous cogner un peu partout si l’espace autour de vous n’a pas été dégagé. Même l’appartement de démo de SteamVR représente une expérience intéressante, vous pouvez vous y promener et regarder par la fenêtre ou consulter votre libraire de jeux. Lorsque vous faites tourner vos mains avec les manettes vous avez réellement la sensation d’avoir deux mains virtuelles!

 

L’immersion en jeu dépend évidemment beaucoup du jeu en question mais si je prends par exemple The Lab, l’immersion est assez incroyable. Graphiquement le jeu ne vaut pas les grosses productions mais vous pouvez vous promener dans un environnement 3D et orienter votre tête et vos bras comme vous voulez. Contrairement à un FPS où votre vue est statique, vous pouvez ici contourner les objets, vous lever, vous accroupir, … Le simple fait de devoir ouvrir un tiroir et regarder son contenu vous donnera un aperçu du niveau d’immersion proposée.

 

Qualité de l’image

J’avais eu l’occasion de brièvement essayer le HTC Vive chez un voisin avant de me décider à l’acheter. J’avais retenu la bonne sensation d’immersion mais je trouvais aussi que l’image n’était pas d’une qualité extraordinaire. Je confirme bien ma première impression aujourd’hui. Le HTC Vive est sans doute le meilleur casque VR en 2018 mais on ne peut pas encore comparer la qualité visuelle à celle d’un bon écran.

 

La perte de qualité provient principalement du système de lentilles car elles déforment l’image projetée par le Vive pour l’adapter à l’oeil. On voit donc un peu l’écartement des pixels, on voit des déformations sur les bords et sur les images très contrastées, on voit des traces de la réflection à travers les lentilles. La qualité visuelle n’est donc pas complètement au rendez-vous mais c’est vraiment une question d’habitude car quand vous êtes immergé dans un jeu, vous n’y pretez plus attention.

 

Les jeux

L’offre
Un casque de VR n’est clairement pas un outil de travail, c’est un accessoire de jeu, il est donc essentiel que le catalogue de jeux disponibles soit bien fourni pour donner envie d’acheter un appareil à ce prix. Ce n’est malheureusement pas encore le cas. Il existe quelques centaines de jeux en VR mais ce sont principalement de petites productions, on ne retrouve pas beaucoup de jeux compatibles VR parmi les grosses productions. Vous ne pourrez donc pas simplement enfiler votre casque pour jouer à n’importe quel jeu.

 

Paradoxalement, ce type de gadget s’adresse aux gamers et pourtant les jeux proposés ne sont pas des jeux typiques de gamers. On ne parle pas ici de FPS ou jeux réalistes, ce sont principalement des jeux simples qui plaisent aux casuals gamers. Je ne dis pas que c’est bien ou mal, c’est juste un constat. Le marketing pousse le produit vers les gamers alors que le contenu indique le contraire.

 

Voici une liste des jeux que j’ai eu l’occasion de tester:
Project Cars
Project Cars était le seul jeu en VR dans ma bibliothèque quand j’ai acheté le HTC Vive. Ce n’était sans doute pas le meilleur jeu pour démarrer parce que le mouvement en jeu est très important et c’est le genre de chose qui va vite vous rendre malade. L’expérience de jeu est un peu particulière parce qu’une vue externe en 360 n’est pas très réaliste car on ne voit pas la voiture. La vue interne aurait par contre été plus adaptée mais ce n’est pas le cas. Le cockpit est très étroit et on a tendance à voir plus que ce que l’on devrait voir en réalité. Autre chose surprenante, le HTC vive reproduit très bien la taille et donc dans une voiture basse je me retrouve avec la tête sur le plafond et je dois incliner ma tête pour voir la route. Impressionnant!

 

Project Cars est un jeu réaliste, la qualité visuelle sur PC est vraiment bonne. Lorsque vous passez en VR, vous perdez cette qualité visuelle, on voit les pixels et les couleurs sont moins bonnes que sur un écran de qualité. La VR n’est pas encore prête pour concurrencer un écran sur des jeux où la qualité visuelle est importante. Est-ce que l’expérience est mauvaise ? En fait, pas du tout ! C’est assez génial de pouvoir rouler en orientant la tête plutôt qu’en attendant que l’écran vous montre le reste de la route, c’est très immersif. Je me suis aussi surpris à détourner la tête lorsque les rayons du soleil était trop forts, la VR trompe véritablement le cerveau. L’expérience pourrait presque être parfaite si le controle ne se faisait pas au clavier, ça casse un peu la magie. J’ai un volant qui traine dans une armoire, je ferais le test quand j’aurais le temps pour voir ce que ça donne.

 

Voici une démo trouvée sur YouTube:

 

Beat Saber
Beat Saber est un jeu très simple où vous devez couper des cubes qui arrivent vers vous avec un ou deux sabres lasers. Le principe est assez simple mais c’est rudement amusant. On sent les vibrations du sabre dans la main, le mouvement est parfaitement synchronisé et la musique donne le tempo. Ce jeu peut être joué assis mais il faut un peu d’espace pour pouvoir baisser la tête car parfois vous devrez vous baisser ou éviter des obstacles. Le principe du jeu n’a donc rien d’extraordinaire mais l’immersion est au rendez-vous et la musique donne une dynamique toute particulière au jeu.

 

The lab
The Lab est un jeu gratuit sur Steam qui vous donnera un bon aperçu de ce qui est possible avec un casque VR, il faut donc absolument l’essayer. Vous vous retrouvez dans un laboratoire avec un certain nombre d’activités experimentales à effectuer qui sont en fait des mini-jeux à l’intérieur du jeu. On a un jeu de tir à l’arc dans un décor médieval, un jeu de tir dans l’espace, un atelier de réparation de robots et puis si vous l’envie vous en prend vous pouvez détériorer le décor du labo.

 

Il ne faut pas ici s’attendre à une claque visuelle mais c’est très amusant, les jeux sont accessibles à tous, même à un enfant. The Lab est une superbe démonstration de ce que l’on peut faire avec un HTC Vive. Même si le jeu n’est pas multijoueur, il pourra vous assurer de bons moments entre amis en faisant passer le casque d’une personne à l’autre.

 

Squash King VR
Un jeu de squash? Pourquoi pas! Ce jeu vous projette dans une « cage » de squash et vous devez battre l’ordinateur. Je n’ai jamais été bon dans les sports de raquettes et c’est pareil en VR, j’ai le même problème, je frappe trop vite et je rate la balle. Cela démontre assez bien le réalisme du casque parce que les sensations sont les mêmes, les effets de profondeur et les mouvements de raquettes. Voici un détail amusant, le casque utilise ma taille réelle pour me représenter face à mon adversaire. Les concepteurs du jeu n’avaient visiblement pas imaginer avoir quelqu’un de 1m94 dans leur jeu car j’ai minimum deux têtes de plus que l’autre personnage et je pourrais très bien le percuter sans m’en rendre compte.

 

Avant de vous lancer dans ce genre de jeu, faites de la place parce que vous pouvez (et vous aller devoir) vous déplacer où vous voulez et frapper une balle virtuelle peut vous amener à frapper un mur ou un meuble bien réel.

Fallout 4 VR
J’avais beaucoup aimé Fallout 4 en version normale et j’avais hate de tester la version VR pour voir si l’immersion était au rendez-vous. Les autres jeux testés jusqu’à présent avaient été conçus pour la VR, ce n’est pas le cas de Fallout. Graphiquement le jeu déçoit un peu car il a vieilli et ça se voit encore plus avec la VR. Je n’avais pas non plus l’effet de surprise et de découverte comme pour les autres jeux donc je ne partais pas sur les bonnes bases. L’immersion est pourtant au rendez-vous et c’est assez génial de pouvoit pivoter la tête, se lever, se baisser, se pencher et véritablement contourner les objets. J’ai aussi beaucoup aimé l’intéraction avec les armes et objets car on a vraiment l’impression de tenir quelque chose en main et les combats sont plus réalistes. Par contre, les déplacements se font par saut. Il faut utilise la gachette de la manette, pointer l’endroit où on veut aller et on se retrouve à l’endroit pointé comme un jeu fonctionnant sur des cases. Cette mécanique de déplacement casse complètement la dynamique de jeu, on ne se déplace pas, on glisse d’une position à l’autre et Fallout n’a pas été conçu pour ça. Vu le prix de ce jeu, je ne le recommande pas à l’achat!
Raw Data
En cours de test
Skyrim VR
En cours de test

 

La suite

Je ne suis pas encore au bout de mon test, je continue à publier mes constatations au fur et à mesure. N’hésitez pas à poser vos questions ci-dessous.
 

 
 

 
Pas encore de commentaires

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Gadgets
Xgimi H1 – Le test après 1 an d'utilisation intensive
Le Xgimi H1 est un projecteur d'un nouveau genre, je l'ai acheté et voici mon test après un an d'utilisation.
 
Gadgets
Xiaomi Redmi Note 5 test
Avec le Redmi Note 5, Xiaomi fait un nouveau pas vers le marché Européen avec un produit haut de gamme au prix d'un milieu de gamme.
 
Gadgets
HTC Vive - test & avis
La VR est un vieux rêve de geek mais où en est-on aujourd'hui? J'ai testé le HTC Vive et je vous propose de découvrir cet appareil et poser vos questions.
 
Gadgets
Honor 8X test, avis et prix
Honor a réussi à se faire une place en Europe avec ses appareils qui ont déjà fait de nombreux heureux. Qu'en est-il avec le Honor 8X? Le X fera-t-il la différence?
 
Gadgets
Samsung Gear 360
Depuis son lancement la Gear 360 s'est fortement démocratisée et offre maintenant un rapport qualité/prix vraiment intéressant. Découvrez mon test après 2 mois d'utilisation.
 
Gadgets
Test, avis et comparatif de trackers/traceurs GPS
Avec un traceur GPS vous pouvez suivre sur une carte vos véhicules ou des personnes comme dans les films mais que vaut réellement ce type d'objet?
 
Gadgets
Sonic Soak - test et avis
Sonic Soak est un gadget qui offre la possibilité de nettoyer à peu près n'importe quoi grace aux ultrasons. Comment fonctionne-t-il? Que vaut-il? Voyons ça de plus près!
 
Gadgets
Xiaomi Mi 8 Lite test et avis
A mi-chemin vers le haut de gamme et aux alentours de 200€, le Mi8 veut redistribuer les cartes mais va-t-il y arriver? Lisez mon test.
 
Gadgets
Robot aspirateur iLife test & avis
Les robots aspirateurs ce n'est pas mon truc mais je me suis laissé tenter par ce gadget et finalement il ne s'en sort pas trop mal pour aspirer les petites crasses du quotidien.
 
Gadgets
Leeco Coolpad Cool1 test / avis
Un smartphone chinois complet à moins de 100€ ? Et en plus il fait le café? Non mais c'est surement un des meilleurs smartphones dans cette gamme de prix.