Jusqu’à présent je n’avais testé que des smartphones d’origine chinoise vendus aux alentours des 200 euros, ce segment est très intéressant mais je voulais me faire une opinion sur un vrai téléphone haut de gamme et voir à quel point l’écart important (ou pas). Pour commencer cette nouvelle expérience je me suis procuré un Samsung Galaxy S10+. Sur le papier ce téléphone a tout de ce que l’on peut attendre d’un téléphone haut de gamme en 2019 et on ne trouvera sans doute pas grand monde pour dire le contraire. Le but de mon test n’est pas d’enfoncer une porte ouverte, je voulais plutôt faire une analogie au secteur automobile en comparant une Volkswagen Golf GTI avec une Porsche 911. La comparaison pourrait tourner au ridicule mais à quel point le milieu de gamme est-il eloigné du haut de gamme.

Site officiel: Samsung.com

Mon test, vos questions

En quoi mes tests sont-ils différents des autres sur le web ?
- J'achète la plupart du temps les appareils avec mon argent, le prix est donc tout aussi important que vous!
- Je garde les appareils au minimum quelques semaines (parfois plus) pour voir ce qu'ils valent dans des conditions réelles
- je réponds (quand c'est possible) aux questions pour vous aider à vous décider avant d'acheter
- Je ne vis pas de mon blog, personne ne me paie pour faire ces tests, je suis donc complètement indépendant
- Mes pages ne sont pas remplies de publicités


Autres tests:
Xiaomi Mi A3 test / avis - 15 Commentaire(s)
Meizu Note 9 : test, avis et prix - 4 Commentaire(s)
Samsung Galaxy S10 + (plus) test, avis et prix - 2 Commentaire(s)
Umidigi S3 Pro test, avis et prix - 14 Commentaire(s)
Xiaomi Redmi Note 7 test, avis et prix - 66 Commentaire(s)
Umidigi F1 test, avis et prix - 33 Commentaire(s)
Xiaomi Mi 8 Lite test, avis et prix - 100 Commentaire(s)
Honor 8X test, avis et prix - 44 Commentaire(s)
Xiaomi Redmi Note 5 test et avis - 146 Commentaire(s)
Leeco Coolpad Cool1 test et avis

Prix Samsung Galaxy S10 + France / Belgique

Le Samsung Galaxy S10+ est un des téléphones les plus chers (à sa sortie) mais il est parfois possible de l’obtenir à un prix promotionnel, je vous conseille donc de vous inscrire aux alertes de prix ci-dessous pour être prévenu dès que le prix atteint votre limite.


Les prix provenant d'autres devises peuvent être légèrement différents car la conversion se fait une fois par jour.
Alerte prix: J'ai développé un outil qui me permet de trouver les meilleurs prix et je vous le propose pour que vous puissiez aussi en profiter.

Envoyez moi une alerte à Adresse email manquante IncorrectMail quand le prix descend en dessous de EUR Veuillez choisir une limite de prix Votre limite de prix n'est pas correcte

Votre adresse e-mail ne sera jamais utilisée pour autre chose que cette alerte.

Ligne du temps

24/05/19: Réception du téléphone
25/05/19: test écran
26/05/19: test gps, performance
27/05/19: test audio

Pourquoi ce téléphone?
Ce téléphone sort clairement du créneau du milieu de gamme que j’ai l’habitude de tester, c’était pour moi une première. Je n’ai pas eu de Samsung depuis près de 10 ans et en plus j’ai maintenant l’opportunité de tester le meilleur appareil de leur gamme.

Contenu du test
Je teste les téléphones selon une structure pré-établie (voir ci-dessous) pour vous fournir un maximum d’information. Cela prend malheureusement beaucoup de temps. Certains tests comme les tests de performance réseau prennent plusieurs jours et pour les tests photo je dois parfois attendre que la météo soit favorable pour prendre des photos dans de bonnes conditions.
Je suis donc obligé de publier les tests étapes par étapes, je vous invite donc à revenir si le test n’est pas complet au moment de votre visite.

Déballage

Le Samsung Galaxy S10+ est emballé dans une boite noire qui ne se distingue pas réellement des autres, on y retrouve un chargeur, un cable usb, un adaptateur USB type C vers USB, des écouteurs et un cable. Ce n’est évidemment pas sur la boite que l’on juge un tel appareil.

La plupart des téléphones que j’ai testés se ressemblent au point que quand l’écran est éteint, je n’arrive pas toujours à les dintinguer. Le Samsung Galaxy S10 est différent et que l’on aime ou pas son design, il ne ressemble pas aux autres. A l’arrière, son emballage blanc nacré reflète la lumière avec des reflets rouges et à l’avant son immense écran percé va vite vous en mettre plein la vue avec sa colorimétrie presque parfaite.

Malgré la taille de son écran le S10+ arrive à garder un taille et un poids raisonnable, il est plus petit que le Redmi Note 7 avec un écran plus grand, il est également plus léger. Les bordures de l’écran sont très fines et Samsung a choisi d’utiliser un écran perçé plutôt qu’une encoche, c’est plutôt réussi et ça offre un énorme espace pour l’écran, 86% de la surface de l’appareil est utilisée pour l’écran! Tout a été conçu pour ne pas perdre de place.

 
Samsung Galaxy S10plus
Longueur (mm)157.6159.2
Largeur (mm)74.175.2
Epaisseur (mm)7.88.1
Poids (g)175186
Jackyesyes
Type USBType CType C
Norme USB2.02.0
Infrarougenoyes

Première configuration

Au démarrage de l’appareil, vous allez inévitablement devoir passer par la configuration de l’appareil. Comme pour Xiaomi, Samsung a retravaillé toute son interface pour proposer une expérience propre à la marque. Samsung va vous proposer un certains nombres d’options propres à Samsung pour essayer de pousser ses services, ces options ne sont pas obligatoires mais vous allez régulièrement être confronté à cette volonté de ne pas laisser le controle à Google. Samsung a développé toute une série d’applications embarquées par défaut, vous pouvez également souscrire à un cloud gratuit. Dans l’ensemble Xiaomi fait la même chose mais Samsung va plus loin en proposant un assistant vocal comme chez Google sauf qu’ici il s’appelle Bixby. Cet assistant vocal dispose même de sa propre touche d’accès sur le côté du téléphone, cela donne une indication de l’importance accordée à l’assistant chez Samsung.

La procédure de démarrage est donc un peu plus long que sur un Xiaomi mais elle ne présente aucune difficulté. Je me suis inscrit chez Samsung pour pouvoir tester les différentes applications et fonctionnalités offertes par le constructeur coréen. Je vais essayer d’intégrer ces différentes fonctionnalités dans mon test.

Finitions

Que peut-on attendre d’un téléphone à ce prix sinon la perfection? On trouve de très beaux téléphones dans la gamme de prix entre 200 et 300€ mais le Samsung est clairement un niveau au dessus. J’ai un S10+ blanc et à l’arrière on retrouve une surface blanche parfaitement lisse qui n’est interrompue que par l’appareil photo qui est disposé de façon horizontale. La surface blanche devient bleue ou rouge selon la lumière ambiante, cela n’a pas d’utilité particulière mais cela donne une identité propre au téléphone. La position de l’appareil photo est selon moi bien meilleure que les appareils qui intègre un capteur vertical sur le côté de l’appareil, un capteur horizontal permet d’avoir un cadrage plus naturel pour les photos.

A l’avant, on ne voit qu’une seule chose: l’écran. L’écran est énorme et le taux d’occupation de l’écran monte à 86%, c’est énorme. L’écran est percé d’un double capteur photo pour les selfies, les bordures sont ultra fines. Le capteur d’emprunte se trouve directement sur l’écran plutôt qu’à l’arrière comme pour la plupart des téléphones.

Le contour du téléphone est métallique, cela lui donne un cachet plus premium et donne une impression de solidité. La disposition des boutons est par contre déroutante. Je n’ai pas eu de Samsung depuis longtemps, je ne sais donc pas si ce choix est propre à ce modèle mais les boutons de volume sont à gauche et en dessous des boutons de volume Samsung a placé un bouton pour accéder à Bixby son assistant. Si vous n’avez pas activé Bixby, vous allez le croiser régulièrement car le bouton se trouve à un endroit où on pose habituellement ses doigts. Du côté droit on retrouve le bouton d’allumage, le bouton se trouve assez haut sur le téléphone, c’est sans doute un choix esthétique mais à l’usage c’est un peu perturbant quand on a eu l’habitude d’un bouton d’allumage au milieu.

Le tiroir SIM se trouve en haut et en bas on retrouve une prise Jack, un port USB type C et une sortie haut-parleur. C’est un choix assez classique mais il permet de se rendre compte de la finesse de l’appareil, seuls quelques milimètres séparent le port Jack du bord de l’écran.

La finition est donc absolument impeccable, rien ne semble avoir été laissé au hasard. Le téléphone est donc très réussi mais le placement des boutons sera sans doute la chose qui va m’ennuyer le plus jusqu’à ce que je sois habitué.

Support 3G/4G

Le Galaxy S10+ couvre la grande majorité des fréquences en Europe et ailleurs dans le monde. Vous pourrez donc probablement utiliser cet appareil un peu partout.

Fréquences 3G: B1,B2,B4,B5,B8,B34,B39
Fréquences 4G: B1,B2,B3,B4,B5,B7,B8,B12,B13,B17,B18,B19,B20,B25,B26,B28,B32,B38,B39,B40,B41,B66

Quelles fréquences utilise-t-on en Europe?

3G : B1 (2100), B2 (1900), B5 (850), B8 (900)
4G : B1 (2100), B20 (800), B3 (1800), B38 (TDD 2600), B4 (1700/2100 AWS 1), B40 (TDD 2300), B5 (850), B7 (2600), B8 (900), B28 (700)

Il faut évidemment toujours vérifier les fréquences spécifiques de votre opérateur car certains opérateurs européens utilisent des fréquences différentes mais ces cas sont plus rares. Attention, les fréquences indiquées ci-dessous étaient valables au moment de l’écriture de cet article, elles ne seront pas mises à jour, je ne peux donc pas garantir qu’elles soient correctes.

J'ai ajouté quelques autres pays européens pour que vous puissiez vérifier les pays où vous aller en vacances, si l’opérateur local ne supporte pas les mêmes fréquences, vous risquez de ne plus avoir de réseau.

BE
4G Proximus: 2100Mhz, 1800Mhz, 2600Mhz, 800Mhz
3G Proximus: 2100Mhz, 900Mhz

4G Orange: 2600Mhz, 1800Mhz, 800Mhz
3G Orange: 2100Mhz, 900Mhz

4G Base: 2600Mhz, 1800Mhz, 800Mhz
3G Base: 2100Mhz

FR
4G Orange: 2600Mhz, 1800Mhz, 800Mhz
3G Orange: 2100Mhz, 900Mhz

4G SFR: 2600Mhz, 2100Mhz, 1800Mhz, 800Mhz
3G SFR: 2100Mhz, 900Mhz

4G Bouygues: 2600Mhz, 2100Mhz, 1800Mhz, 800Mhz, 700Mhz
3G Bouygues: 2100Mhz, 900Mhz

4G Free: 2600Mhz, 1800Mhz, 700Mhz
3G Free: 2100Mhz, 900Mhz

ES
Movistar 4G: 2600, 1800, 800
Movistar 3G: 2100, 900

Orange 4G: 2600, 1800, 800
Orange 3G: 2100, 900

Vodafone 4G: 2600, 1800, 800
Vodafone 3G: 2100, 900

Yoigo
Yoigo 4G: 1800
Yoigo 3G: 2100

DE
E-Plus 4G: 2600, 800
E-Plus 3G: 2100

O2
O2 4G: 2600, 1800, 800
O2 3G: 2100

T-Mobile
T-Mobile 4G: 2600, 1800, 800
T-Mobile 3G: 2100

Vodafone
Vodafone 4G: 2600, 1800, 800
Vodafone 3G: 2100

IT
Tre 4G: 2600, 1800, 1500, 800
Tre 3G: 2100, 900

Telecom Italia 4G: 2600, 1800, 1500, 800
Telecom Italia 3G: 2100, 900

Vodafone 4G: 2600, 1800, 1500, 800
Vodafone 3G: 2100, 900

Wind 4G: 2600, 800
Wind 3G: 2100, 900

CH
Salt Mobile 4G: 2600, 1800, 800
Salt Mobile 3G: 2100, 900

Sunrise 4G: 2600, 1800, 800
Sunrise 3G: 2100, 900

Swisscom 4G: 2600, 1800, 800
Swisscom 3G: 2100, 900

NL
KPN 4G: 2600, 1800, 800
KPN 3G: 2100

Tele2 4G: 2600, 800

T-Mobile 4G: 2600, 2100, 1800, 900
T-Mobile 3G: 2100, 900

Vodafone 4G: 2600, 1800, 800
Vodafone 3G: 2100, 900

UK
Three 4G: 1800, 800
Three 3G: 2100

EE 4G: 2600, 1800, 800
EE 3G: 2100

O2 4G: 1800, 800
O2 3G: 2100, 900

Virgin Mobile 4G: 2600, 1800 B9, 800
Virgin Mobile 3G: 2100

Vodafone 4G: 2600, 2100, 1!00, 800
Vodafone 3G: 2100, 900

Performance réseau

 
Samsung Galaxy S10plus
Fréquences 3GB1,B2,B4,B5,B8,B34,B39B1,B2,B4,B5,B6
Fréquences 4GB1,B2,B3,B4,B5,B7,B8,B12,B13,B17,B18,B19,B20,B25,B26,B28,B32,B38,B39,B40,B41,B66B1,B2,B3,B4,B5,B7,B8,B20,B38,B40
Fréquences 5G//
//
GPSA-GPS, Beidou, Galileo, GLONASS, GPSA-GPS, Beidou, Galileo, GLONASS, GPS
Wifi802.11a, 802.11ac, WiFi 6 (802.11ax), 802.11b, 802.11g, 802.11n, 802.11n 5GHz802.11a, 802.11ac, 802.11b, 802.11g, 802.11n, 802.11n 5GHz
BluetoothBluetooth 5.0 LEBluetooth 5.0 LE
SAR (tête)0,5160.591
SAR (corps)1,5821.274
VoLTEyesyes
Appels Wifi/yes
NFCyesno

Signal 4G
Savoir capter le réseau correctement est un élément essentiel pour un téléphone mais il n’est que très rarement mesuré. Pour mesurer la capacité d’un téléphone à capter le réseau, j’effectue un grand nombre de mesure sur les mêmes cellules pour pouvoir comparer les téléphones dans des conditions similaires. Le signal se mesure en dBm, une valeur de -90dBm indique un moins bon signal que -70dBm. Ces mesures sont donc prises dans des conditions réelles et pas dans un laboratoire.

Sur le graphe ci-dessous, je compare 2 téléphones sur les mêmes cellules pour voir lequel capte le mieux le réseau. Le téléphone qui capte le mieux réseau est celui qui occupe le plus d’espace. Ici j’ai comparé le Samsung Galaxy S10+ avec le Meizu Note 9 car ils ont plus de 1300 mesures en commun. Au final c’est le Meizu qui s’en sort le mieux avec un signal moyen de -97.6dBm contre-98.2 dBm pour le Samsung.

Le résultat de ce test démontre que contrairement à mes attentes le Samsung Galaxy S10+ n’est pas dans les meilleurs téléphones au niveau réseau. Le résultat n’est pas mauvais pour autant, il est juste dans la moyenne de ce que j’ai pu mesurer jusqu’à présent.

Pour mesurer la performance réseau, je capte la force du signal en dBm de chaque cellule lors de mes déplacements. Toutes les mesures sont effectuées dans les mêmes conditions pour pouvoir comparer les résultats sur plusieurs téléphones. Le force du signal obtenu par un téléphone donne une indication de sa capacité à bien capter le réseau. Le résultat final vous donne une indication non scientifique de la qualité de captage de chaque téléphone. Ces résultats pourraient être différents sur un autre réseau ou d'autres conditions. Pour bien comprendre la valeur du signal, sachez qu'un signal de -95 dBm indique un captage moyen alors qu'un signal de -60 dBm indique un très bon signal.

Umidigi F1
Force moyenne du signal (à travers toutes les mesures) : -96.79 dBm
Nombres de mesures effectuées : 298

Xiaomi Mi 8 Lite
Force moyenne du signal (à travers toutes les mesures) : -94.89 dBm
Nombres de mesures effectuées : 403

Xiaomi Redmi Note 5
Force moyenne du signal (à travers toutes les mesures) : -91.45 dBm
Nombres de mesures effectuées : 528

Umidigi S3 Pro
Force moyenne du signal (à travers toutes les mesures) : -97.13 dBm
Nombres de mesures effectuées : 1200

Samsung Galaxy S10+
Force moyenne du signal (à travers toutes les mesures) : -97.96 dBm
Nombres de mesures effectuées : 1445

Redmi Note 7
Force moyenne du signal (à travers toutes les mesures) : -97.01 dBm
Nombres de mesures effectuées : 1430

Xiaomi Mi A3
Force moyenne du signal (à travers toutes les mesures) : -95.95 dBm
Nombres de mesures effectuées : 1199

Meizu Note 9
Force moyenne du signal (à travers toutes les mesures) : -96.68 dBm
Nombres de mesures effectuées : 937

Download / mobile
J’ai commencé mes tests de performance en 4G comme je le fait d’habitude en me plaçant sur une cellule 4G qui est capable de délivrer un bon débit et j’attends que la qualité du signal soit bonne pour faire les tests. En utilisant cette méthode sur le Galaxy S10+ j’ai obtenu des résultats médiocres. J’ai d’abord pensé qu’il s’agissait d’un problème avec le réseau ou de la cellule mais en testant d’autres endroits, j’ai également obtenu des scores parmi les plus bas parmi les téléphones que j’ai testés. Je me suis dit que ce n’était pas possible avec un téléphone de ce type, je suis donc allé voir dans les options si il ne fallait pas activer quelque chose…et j’ai trouvé! Il existe un mode « boost » dans les paramètres réseaux (tout en bas de l’écran) et en activant ce mode, j’obtiens un tout autre résultat

Pour la vitesse en download j’ai obtenu une vitesse d’environ 110 Mbps et pour le download je suis monté jusque environs 40 Mbps. En download, le Galaxy S10+ se classe plutôt en haut du tableau, j’ai obtenu des meilleurs scores avec un Xiaomi mais la différence n’est pas très grande. En upload, j’ai obtenu 60 Mbps avec d’autres appareils, j’étais un peu étonné de ne pas retrouver le Samsung en haut du tableau mais je ne peux pas exclure un facteur réseau qui pourrait expliquer la différence. Quoi qu’il en soit, le Galaxy S10+ offre une vitesse de téléchargement très confortable.

Signal Wifi
En plaçant le Galaxy S10+ à proximité du routeur, j’obtiens un signal de -31 dB, c’est tout simplement le meilleur signal que j’ai obtenu jusqu’à présent. J’ai ensuite refait le même test à la même distance que pour les autres téléphones et j’obtiens un signal de -73 dB. A distance la force du signal est comparable à ce que j’ai observé avec d’autres appareils jusqu’à présent.

Download / Wifi
Le très bon résultat au niveau du signal wifi se traduit également par une très bonne performance pour la vitesse en download. J’obtiens un peu plus de 250 Mbps en download et 20 Mbps en upload, je précise mon fournisseur d’accès limite l’upload à 22Mbps, le téléphone n’est donc pas à mettre en cause. Le Samsung Galaxy S10+ se classe parmi les meilleurs appareils en signal et en vitesse de téléchargement.

Signal GPS
Pour tester la qualité du signal GPS j’utilise l’application Offline Maps et j’effectue le même trajet en train en mode piéton. Pourquoi? En mode piéton, le GPS ne corrige pas le signal artificiellement pour le faire coller à la route, il n’a aucun repères, on voit donc la position réelle.

J’ai repris ma portion de train habituelle entre l’aéroport et le centre-ville à Bruxelles, j’avais oublié de désactiver le son, vous allez donc entendre le controleur faire une annonce.
Le signal GPS du Galaxy S10+ n’est pas le plus précis que j’ai pu tester jusqu’à présent. Le téléphone reste à proximité des voies ferrées mais s’en éloigne parfois de façon un peu aléatoire. L’orientation bouge également sans que je bouge le téléphone, c’est un problème assez courant et le Galaxy S10+ ne distingue pas des autres ici.

Le Samsung Galaxy S10+ est donc dans la moyenne au niveau du signal GPS.

Autonomie de batterie

Le Galaxy S10 Plus dispose d’une batterie plus généreuse que les autres modèles de la génération S10. Avec ses 4100 mAh, le S10 Plus vous permettra de tenir au minimum une journée ou peut être même deux en fonction de votre consommation. Si je suis plus prudent que d’habitude pour donner une appréciation sur l’autonomie c’est parce que le téléphone est gourmand et qu’à capacité de batterie égale, un Redmi Note 7 tiendra un peu plus longtemps. Je tiens jusque 3 jours avec un Redmi Note 7 (4000 mAh) mais avec le S10+ je tiens presque deux jours. C’est un très bon score pour un appareil de ce gabarit mais avec un tel écran et une telle puissance sous le capot, vous allez avoir envie de l’utiliser plus souvent et le résultat se ressentira sur l’autonomie.

 
Samsung Galaxy S10plus
Capacité41004000
Charge rapideyesyes
Charge max W1518

Qualité audio

Pour tester la qualité de la sortie audio du téléphone, je branche la sortie audio de l’appareil sur un outil de mesure, je joue ensuite des sons sur toutes les fréquences et je mesure les différences entre le son d’origine et le son produit par le téléphone.

 
Samsung Galaxy S10plus
Frequency Respons-0,5+0,02 / -0,06
Noise Level-94,5-90,7
Dynamic Range94,690,6
THD (%)0,003290,00135
Intermodulation Distortion0,009030,01
Stereo Crosstalk-94-89,2

Je n’ai pas testé des centaines de téléphones mais parmi ceux que j’ai testés, le Samsung Galaxy S10+ offre le meilleur rendu sonore. Il offre une puissance de son supérieure au Xiaomi Mi 8 Lite qui était pourtant déjà parmi les plus puissants mais cette puissance a un prix, la distortion est bien présente au volume maximum. Le s10+ propose le Dolby Atmos, je ne l’avais pas encore rencontré sur un autre téléphone.

Frequency Response
Ce test vise à tester la capacité de l’appareil à reproduire correctement toutes les fréquences. La ligne blanche au milieu du graphique est la situation idéale et les autres couleurs proviennent des tests sur différents téléphones. Une déviation de la ligne de référence indique un écart par rapport à la situation idéale. Pour voir un bon son sur toutes les fréquences il faut donc s’approcher le plus possible de la ligne de référence

Le Galaxy S10+ se démarque dès les premières fréquences où il colle la ligne de référence alors que les autres téléphones sont un peu en retrait. Dans les fréquences plus élevées, le Galaxy S10+ suit presque exactement la même courbe que le Redmi Note 7, il se détache de la référence plus ou moins au même moment. La couverture des fréquences est donc très bonne, cela veut dire que le Galaxy S10+ peut reproduire fidèlement une grande palette de sons.

Dynamic Range
Ce test vise à tester la capacité d’un téléphone à jouer des sons à différents niveaux de volume. Ici aussi la courbe blanche sert de référence et il faut donc que les téléphones s’en approchent le plus possible.

Le Galaxy S10+ ne se démarque par beaucoup des autres pour ce test, c’est seulement vers 1khz qu’il se rapproche le plus de la référence. Si on prend la mesure sur toutes les fréquences, le S10+ obtient le meilleur score parmi les téléphones testés.

Noise Level
Ce test vise à identifier si l’appareil testé est capable de reproduire des sons sans trop de parasites. Un score élevé indique un faible taux de parasite, un score plus bas indique une présence plus grande de parasites.

Ici aussi le Samsung suit le troupeau pour les fréquences les plus basses et finit par se détacher vers 500hz où il se rapproche plus de la référence que les autres appareils.

Performance CPU / GPU

Le S10+ est au top dans la gamme Samsung et cela doit évidemment se traduire par une super performance au niveau du CPU et du GPU. Avec Antutu, le test montre des vidéos presque parfaitement fluides alors que la vidéo saccade sur les autres téléphones que j’ai testés. Au final, j’ai obtenu un score de plus de 330 000 points avec Antutu, c’est plus de 2 fois plus que le Redmi Note 7. Je dois cependant mentionner que le téléphone était devenu très chaud pendant le test Antutu.

 
Samsung Galaxy S10plus
CPUSamsung Exynos 9 9820Qualcomm Snapdragon 660
GPUARM Mali-G76 MP1Adreno 512
Mémoire RAM8 Gb3 - 6 Gb
Mémoire stockage128 Gb – 1 Tb32 - 128 Gb
Carte mémoire max/Max 256 Gb

Benchmarks

Le test avec Antutu révèle que c’est surtout le processeur graphique Mali G76 qui domine la plupart des appareils sur le marché, il dépasse 91% des appareils mesurés. Avec 3D Mark, on obtient le même genre de résultat. Le s10+ est une machine de compétition!

 
Samsung Galaxy S10plus
Antutu - global335723143242
Antutu - CPU10304566553
Antutu - GPU15035030755
Antutu - UX6924038930
Antutu - MEM130887004
3DMark - OpenGL44071354
3DMark - Vulkan43201299

Gaming

Avec un score de plus de 330 000 points sur Antutu, on peut s’attendre à ce que le Samsung Galaxy S10+ soit un excellent téléphone pour les jeux. Je teste tous mes téléphones avec PUBG mobile pour faciliter la comparaison.

Avec une telle puissance, le Galaxy S10+ peut sans problème faire tourner PUBG Mobile dans le niveau de graphisme le plus élevé. L’expérience en jeu est parfaitement fluide même quand d’autres joueurs sont présents en même temps sur l’écran. Le chargement des éléménts de jeu se fait également de façon fluide pour offrir une distance de vision très importante.

Qualité photo

Le Samsung Galaxy S10+ est bien évidemment équipé d’un capteur photo Samsung, il s’agit ici du SAK2L3, je n’ai pas encore vu ce capteur dans un autre téléphone. Le SAK2L3 prend des photos en 12 millions de pixels et 4k en vidéo.

 
Samsung Galaxy S10plus
Résolution avant1012
Capteur avant/Omnivision OV13855
Résolution arrière1248
Capteur arrièreSamsung SAK2L3Samsung S5KGM1
Résolution vidéo4k4k

Application par défaut

L’application photo de base est fournie par Samsung, elle ne ressemble donc pas à ce que j’ai vu jusqu’à présent et ce n’est pas toujours une bonne chose malheureusement. L’application offre une multitude de choix, d’un côté c’est bien mais d’un autre côté cela ajoute une complexité inutile à l’interface. La plupart des gens vont se contenter d’utiliser le mode automatique, toutes les options supplémentaires devraient être classées ailleurs.

En haut de l’écran, on retrouve un accès aux paramètres, l’activation du flash, le retardateur, le format d’image et un outil de retouche.

L’application photo offre les modes suivants:
– photo
– video
– portrait
– nourriture
– nuit
– panorama
– pro
– super ralenti
– ralenti
– hyperlapse

L’application est donc ultracomplète et il est possible de paramétrer de nombreuses choses.

Le mode pro donne la possibilité de régler l’obturateur, le diaphragme (c’est très rare!), le niveau ISO, la température des couleurs, le contraste, la saturation, la netteté, les ombres ainsi que le focus. C’est de loin le mode pro le plus élaboré que j’ai pu tester jusqu’à présent. Ce mode pro est capable de produire des fichiers RAW. Le seul gros défaut du mode pro c’est que les icones sont affichés sur la zone de capture de la photo. Cela pose problème lorsque l’écran affiche des couleurs claires parce que les icones sont blancs et donc du blanc sur une couleur claire, c’est illisible.

Triple capteur
Le Galaxy S10+ est équipé d’un triple capteur photo à l’arrière, je n’avais pas encore eu de téléphone avec ce genre de configuration. A quoi cela peut-il servir? Les capteurs ont tous une distance focale différente, cela permet donc de prendre des photos avec un niveau de zoom différent. Le concept de zoom sur smartphone existe depuis longtemps mais on parle la plupart du temps d’un zoom numérique, cela veut dire que l’on regarde la photo de plus près pour donner l’impression de zoomer. Cette technique a un impact négatif sur la qualité de la photot. Avec ce Samsung, on a un objectif ultra grand angle de 1.8mm, un grand angle de 4.32mm et troisième de 6mm qui vous fera gagner environ 50% de distance par rapport au grand angle. Ce sont donc trois lentilles différentes fixées à l’arrière du téléphone qui font le boulot.

Par défaut l’appareil photo se positionne sur la lentille en 4.32mm, voici un exemple:

Si je bascule en ultra grande angle (en 1.8mm), j’obtiens la photo suivante:

Et finalement avec le zoom à 6mm, j’obtiens la photo suivante:

L’ultra grand angle est très impressionnant, je n’ai encore jamais vu un tel niveau de grand angle. Le gain de lumière est très important car pour la même photo, l’obturateur est passé à 1/1464 contre 1/758 en 6mm. J’essaierais de tester cette optique en ville où les distances sont plus courtes pour vraiment évaluer la qualité. Si vous prenez des photos en basse luminosité, utilisé le grand angle ou l’ultra grand angle pour gagner en luminosité. L’optique en ultra grand angle semble également avoir une résolution plus importante (16 millions de pixels contre 12 avec les autres).

Photo en intérieur (studio)

Pour ce nouveau test en studio j’ai utilisé une toile en textile au lieu d’un film plastifié, je ne suis pas très satisfait du résultat mais j’ai gardé les photos car la texture du textile permet de se rendre compte de la netteté des images.

Première photo en mode automatique

Le mode automatique est vraiment très bon. Contrairement à la plupart des téléphones que je teste en studio, le Galaxy S10+ n’a pas de problème de luminosité, il surexpose un peu la photo mais aucun problème de déficit de luminosité. La netteté est excellente, la finesse des contours est sans doute la meilleure que j’ai pu voir jusqu’à présent et je n’ai pourtant fait aucun réglage pour renforcer la netteté. Les couleurs sont presque parfaites, il manque peut être un cran de saturation.

Deuxième photo en mode manuel

J’ai volontairement sous-exposé pour mettre en valeur les zones plus colorées, les contrastes sont donc beaucoup plus forts et les noirs sont plus profonds. En F2.4 la profondeur de champs est suffisante pour ce genre de scène, je n’ai pas une grande zone de flou comme sur la plupart des autres appareils où on ne peut pas régler le diaphragme.

Troisième photo en mode nuit

Le résultat ressemble à ce que le mode automatique a produit mais la photo est plus nette, les contours sont plus marqués et la photo est globalement plus réussie si on prête attention aux détails. Sur le Redmi Note 7, le mode nuit permettait de faire de bonnes photos en plein jour également, c’est la même chose pour le Galaxy S10+. Je suppose que l’appareil combine plusieurs photos pour exploiter les zones sombres et claires de façon optimale. Je suis curieux de voir ce que le mode nuit fera pour une scène nocturne.

L’appareil photo dispose d’une optique de 4.32mm, c’est un grand angle dans la moyenne, le Redmi Note 7 était à 4.64mm alors que le Umidigi S3 Pro est à 2.37mm

Pour ce premier test en studio, le Samsung Galaxy S10+ se révèle être le meilleur appareil photo parmi ceux que j’ai testé. Il offre une bonne qualité d’image sans réglages là où avec d’autres il est possible d’arriver à ce niveau en modifiant les réglages de base.

Photo en extérieur (nuageux)
Le temps nuagueux représente souvent une difficulté pour les appareils photos car il faut pouvoir combiner des zones sombres avec des zones plus claires. J’ai profité d’un orage pour prendre quelques photos avec le Samsung et le résultat est vraiment excellent.
J’ai pris cette photo par temps d’orage en mode automatique, il pleuvait, le ciel était très gris et la luminosité n’était clairement pas bonne. Le résultat est vraiment très bon, la photo est sombre mais elle conserve une très bonne dynamique entre les zones claires et sombres, on perd très peu de détail. Comme pour les photos en studio, la netteté est impressionnante. Le contour des batiments qui touchent le ciel marque une très nette différence entre les zones.

EXIF: ƒ/2.4 1/520 4.32 mm 50 ISO
Avec 50 ISO il n’y a pas de bruit numérique et avec un vitesse de 1/520, le mouvement des passants est figé. Je suis même étonné de voir que la photo a été prise à 1/520 car les conditions de lumière n’étaient pas bonne, l’objectif est donc suffisamment grand pour faire rentrer beaucoup de lumière.

Dans cette série de photo j’ai eu la chance de photographier un double arc-en-ciel pendant un orage. Le ciel était très sombre et les couleurs de l’arc-en-ciel ressortent parfaitement. L’image est globalement sombre comme dans la réalité mais de nouveau, la dynamique des zones claires et sombres est excellente. Si vous prêtez attention aux détails vous verrez que le Samsung accentue fortement les petits détails et même à une certaine distance il est encore possible de lire des panneaux ou distinguer des éléments de petite taille.

Photo en extérieur (soleil)

J’ai fait plusieurs types de photos en extérieur pour montrer ce que l’appareil était capable de faire et je vais commencer par des photos prises à la campagne où on voit assez loin sans interruption.

Le soleil était bien présent, certaines zones étaient sous une ombre projetée par les nuages. Cette première photo a été prise avec l’objectif de 4.32mm. La photo est globalement correcte, les couleurs sont fidèles et l’ensemble est correctement éclairé. J’ai rajouté un aperçu des détails pour montrer que l’appareil capture un niveau de détail vraiment très élevé. La netteté est impressionnante.

Même endroit, même moment mais avec l’objectif à 1.8mm. Le soleil était partiellement masqué par un nuage. L’angle est vraiment très impressionnant, on capture un champ de vision énorme. La photo est un peu plus saturée qu’avec le 4.32mm et le niveau de détail est toujours aussi bon même sur une longue distance.

Toujours le même endroit mais cette fois avec l’objectif à 6mm. Les couleurs sont ici différente et la photo est globalement moins lumineuse, le niveau de détail reste bon.

En revenant chez moi, je me suis brièvement arrêté devant un champ avec un tracteur car je trouvais l’image intéressante pour évaluer le niveau de détails. La première photo a été prise avec l’objectif à 4.32mm.
La photo manque un peu de luminosité mais le soleil était partiellement bloqué par des nuages. Le niveau de détail est de nouveau très impressionnant, même au fond de l’image le tracteur se dessine correctement sans perte significative de qualité.

Voici la même photo prise en 1.8mm et de nouveau je constate que les couleurs sont plus saturées. L’angle est tellement grand que je n’avais pas vu qu’une partie de mon rétroviseur se trouvait aussi sur la photo.

Finalement, voici la photo en 6mm qui a les mêmes défauts que dans l’exemple précédent. Elle présente un déficit de luminosité et les couleurs sont moins saturées.

Pour cette deuxième série, je suis resté sur le 4.32mm et photographiant des sujets de plus près et notamment des insectes.

Le flou de profondeur (bokeh) est vraiment joli sur l’image avec la fleur. Le niveau de détail des insectes est vraiment impressionnant, on voit clairement le moindre détails sur les ailes. On se rapproche de la photo en mode macro tellement la distance minimal de mise au point est faible. Le seul problème c’est que l’appareil a besoin d’un peu de temps pour faire la mise au point et si on veut photographier un insecte, il risque de partir avant que l’appareil n’ait pu mettre le focus au bon endroit.

A ce stade du test, j’étais un peu déçu par l’objectif de 6 mm mais je lui ai donné une dernière chance pour faire de la photo macro.

Le résultat est vraiment excellent pour un téléphone. Le niveau n’est pas celui d’un appareil photo avec une optique macro mais le Galaxy S10+ s’en sort très bien dans cet exercice, le niveau de détail du papillon est impressionnant, les couleurs sont vives alors et l’effet bokeh est assez joli.

Photo en extérieur (nuit)

Pour tester les photos en mode nuit je me suis rendu en ville et plus particulièrement le long de la rivière car on y retrouve pas mal d’éléments intéressants pour tester la photo nocturne. Comme le Samsung dispose d’un triple capteur et d’un mode nuit, j’ai testé les capteurs en mode automatique et en mode nuit.

Photo nuit – 4.32mm – automatique
EXIF: ƒ/1.5 1/10 4.32 mm 800 ISO
Le mode automatique est rapide, il n’applique pas de traitement de plusieurs images après avoir pris la photo. Avec 1/10 impossible de capter les mouvements et le risque de flou est important, la photo est pourtant bien détaillée. Le bruit est bien visible à 800 ISO alors que la plupart des appareils appliquent un traitement pour le faire disparaitre mais cela se fait souvent au prix d’une baisse des détails. Samsung n’a pas fait ce choix et c’est très bien.

Photo nuit – 1.8 mm – automatique
EXIF: f/2.2 1/8 1.8 mm 1250 ISO
Le capteur ultra grand angle permet d’obtenir un angle de vision énorme mais la nuit, les défauts sont plus visibles. Au centre l’image est nette mais cette netteté disparait assez rapidement pour tomber dans une zone de flou sur les bords. On voit également assez bien la déformation des objets comme par exemple l’éclairage public sur la droite de la photo, les lampes sont artificiellement allongées.

Photo nuit – 6 mm – automatique
EXIF: ƒ/1.5 1/10 6 mm 500 ISO
Comme pour les photos de jour, je trouve que ce capteur est le moins bon des trois. Il réussit à faire rentrer plus de lumière, cela se traduit par une sensibilité à 500 ISO et pourtant je trouve que la photo est moins bonne. Le niveau de détail est moins bon et malgré une sensibilité moins importante, le bruit semble plus présent.

Photo nuit – 4.32 mm – mode nuit
EXIF: ƒ/1.5 1/4 4.32 mm 320 ISO
La prise de photo en mode nuit demande un peu de patience car au moment de la prise de photo, on ne peut pas trop bouger et l’appareil a ensuite besoin de quelques secondes pour le traitement. Comme pour d’autres appareils, le Samsung prend plusieurs photos pour obtenir un cliché plus net. Le résultat final est très réussi. Le bruit a complètement disparu, le dégradé du ciel est plus profond. Le niveau de détail est assez bon et les halos de lumière sont mieux gérés qu’en mode automatique.

Photo nuit – 1.8 mm – mode nuit
EXIF: ƒ/2.2 1/3 1.8 mm 500 ISO
Le zoom n’est pas disponible en mode nuit, seuls les grands angles peuvent être utilisés. Avec ce mode ultra grand angle, le Samsung corrige une partie des problèmes observés en mode automatique. Le flou sur les bords existe encore mais il est moins prononcé. Les déformations sont également moins présentes.

Autres photos de nuit:


Les constatations sont les mêmes que pour les autres photos, j’ajouterais qu’au niveau des couleurs les photos faites dans la ville sont un peu trop jaune, elles auraient du être un peu plus orangées.

Le Samsung produit de bonnes photos de nuit, même en mode automatique. Si vous en avez la patience, vous pouvez opter pour le mode nuit qui produira de meilleures photos mais il faudra faire preuve de patience car la prise de photo de nuit est lente à cause du traitement et il faut faire attention à ne pas trop bouger. De jour les photos sont très nettes et riches en détails, c’est pareil de nuit, Samsung a réussi à assembler des capteurs photos qui vont délivrer une qualité similaire dans à peu près toutes les conditions.

Qualité vidéo

Vidéo normale
Pour tester la stabilisation vidéo, j’effectue le même trajet à pied pour pouvoir le comparer avec les autres téléphones. Le Galaxy S10+ filme en 4k natif, il ne faut rien installer ou débloquer pour filmer dans cette résolution. Il y a trois choses à retenir de cette vidéo:
1. La stabilisation est excellente, c’est la meilleure que j’ai pu voir jusqu’à présent
2. La qualité de la vidéo est vraiment très bonne
3. Le son capturé est excellent, je me trouvais en bout de piste d’un aéroport et au dessus d’une autoroute, le bruit est donc très important, on distingue très bien les différents sons entre les avions et les voitures.

La marche à pied n’est pas une activité très brutale et le Samsung n’est absolument pas mis en difficulté. Pour voir jusqu’où le Galaxy S10+ est capable d’aller, je l’ai monté sur mon vélo et j’ai filmé un petit trajet. J’avais déjà effectué ce test avec d’autres téléphones, aucun n’a été capable de résister aux vibrations transmises par le vélo. Le Samsung Galaxy S10+ n’arrive pas à compenser toutes les vibrations mais il se défend vraiment très bien. YouTube compresse les vidéos, cela affectera donc peut être la qualité de la vidéo en fonction de votre connexion internet. La qualité de la vidéo originale est impeccable.

Vidéo en basse lumière
J’ai fait ce test vidéo au même endroit que les photos de nuit. Les photos de nuit sont plutôt réussies mais la vidéo en basse lumière n’est vraiment pas bonne. La vidéo est très sombre et le bruit est très important. Je suis assez étonné par ce résultat car le capteur photo s’était bien débrouillé en mode nuit, ce n’est pas du tout le cas pour la partie vidéo.

Qualité écran

Pour tester l’écran j’utilise une sonde colorimétrique qui va mesurer la justesse des couleurs sur un écran ainsi que d’autres paramètres permettant de voir si un écran est capable de reproduire fidèlement une image.

Lorsque j’ai allumé l’écran du Samsung pour la première fois, j’ai toute de suite compris que l’écran allait donner de bons résultats sous la sonde. L’écran est absolument magnifique, il a la meilleure colorimétrie que j’ai pu mesurer jusqu’à présent. Les noirs sont tellement profonds que la sonde pensait que l’écran était éteint, le blanc est également le meilleur avec un dE de 0.5. Sans le moindre réglages, l’écran a un dE moyen de 2, je n’obtiens pas un aussi bon score avec mon écran de PC qui est pourtant un bon écran. Samsung démontre ici toute sa maitrise des écrans, c’est une des grandes forces de cet appareil.

Oui le Samsung est un appareil très performant mais à priori il est difficile d’exploiter pleinement sa puissance, par contre son écran vous allez l’utilisez tous les jours et cette qualité d’écran va vous inciter à l’utiliser encore plus.

La luminosité est également très bonne. A la sonde j’ai mesuré 480 cd/m², ce score est assez bon mais l’appareil est capable de monter plus haut lorsque le soleil frappe sa surface. Quand je fais du vélo, j’attache toujours un téléphone sur mon guidon et si il fait beau, je porte des lunettes de soleil. Quel est le rapport avec l’écran? C’est très simple. Le Galasy S10+ pour le moment le seul appareil qui offre une bonne lisibilité en plein soleil et avec des lunettes de soleil.

 
Samsung Galaxy S10plus
Taille (pouce)6.46.3
Résolution1440 x 30401080x2340
Ratio19:919:9
ProtectionCorning Gorilla Glass 6Corning Gorilla Glass 5
TypeAmoledIPS LCD
Surface (%)8681.4
dE Blanc0,56,9
dE Rouge3,63,5
dE Vert2,91,1
dE Bleu2,72,3
dE Jaune1,72
dE Cyan1,24,7
dE Magenta1,51,6
Contraste//
Luminance max480,99433,473

Biométrie

Le téléphone est équipé d’un capteur d’emprunte situé sur l’écran et d’un système de reconnaissance de visage. Vous pouvez utiliser l’un ou l’autre ou les deux.

C’est la première fois que j’utilise un téléphone avec un capteur d’emprunte sur l’écran et même si je trouve l’idée intéressante, je n’ai pas trouvé ça pratique. Le capteur d’emprunte sur l’écran n’est pas visible quand l’écran est éteint et la plupart du temps quand je pose mon pouce, je ne le met pas exactement au bon endroit. Quand je le met au bon endroit, le temps de réaction est quand même assez long en comparaison avec les capteurs d’emprunte à l’arrière d’un téléphone. Je trouve aussi que la position du capteur n’est pas idéale, une position plus centrale aurait sans doute était plus pratique plutôt que d’être obliger d’aller chercher le capteur en bas de l’écran.

La reconnaissance de visage fonctionne assez bien, elle est assez rapide, il suffit de soulever le téléphone vers votre visage et dans la seconde qui suit, l’écran s’allume pour vous dire qu’il a reconnu le visage. Il faut cependant encore faire glisser l’écran vers le haut pour accéder au téléphone, j’aurais préféré avec une reconnaissance qui m’amène directement sur l’écran de départ plutôt qu’un fond d’écran.

Android

Samsung a développé sa propre version d’Android, d’autres l’ont fait également et je pense par exemple à Xiaomi mais Samsung est allé encore plus loin. Samsung offre non seulement une expérience améliorée d’Android comme MIUI de Xiaomi mais ils ont également développé leur version du Google Assistant appelé Bixby et ils disposent également de leur propre « store » en plus du Play Store de Google. Je pense qu’aucune autre marque sous Android va aussi loin.

Interface principale
L’écran d’accueil ressemble aux autres écrans d’accueil Android. On y retrouve les raccourcis d’application, un moteur de recherche et des widgets. A Gauche on retrouve l’écran personnalisé Bixby qui va se remplir selon l’usage que vous faite du téléphones. Chez Xiaomi il y a quelque chose de similaire mais on y retrouve que des actualités alors que Samsung va plus loin en proposant des widgets et des applications spécifiques.

A droite, on retrouve un écran contenant les applications Samsung et en bas on retrouve un équivalent de tiroir d’application où on peut retrouver toutes les applications installées sur le téléphone. Ce tiroir n’est malheureusement pas très bien rangé car l’ordre des applications ne suit aucune logique. En touchant l’écran sur la droite et sans le faire bouger, on peut également faire apparaitre une fenêtre en surimpression qui permet d’ajouter des liens rapides.

En haut, on retrouve l’écran de notificatio et les raccourcis qui vont évoluer selon votre utilisation. Les notifications sont très bien organisées, on s’y retrouve assez vite, ça ressemble assez fort à ce que Xiaomi fait.

Le menu des paramètres donne accès à un grand nombre de paramètres mais l’interface reste claire et facile à utiliser. Les menus sont accompagnés par un peu d’explication et je n’ai jamais eu à chercher très loin pour trouver ce que je voulais. Les menus ne sont pas forcément à la même place que pour Xiaomi ou une version stock d’Android mais le classement des paramètres est assez logique.

Samsung a développé certaines fonctionnalités spécifiques au niveau de la gestion de l’écran, de la batterie et de ce qu’ils appellent le bien être numérique.

Bixby
Samsung a développé son « Ok Google » en livrant ses téléphones avec Bixby. Quelle est la différence? J’imagine que l’assistant de Google est plus efficace mais pour moi ces assistants (Google, Bixby, Alexa, …) ont une utilité vraiment limitée. J’ai un Google Home à la maison, mon fils de 6 ans trouve ça très amusant mais personne d’autre ne l’utilise. C’est un peu pareil avec Bixby. J’ai fait quelques tests de reconnaissance vocale et cela fonctionne assez bien, j’ai égalemenet utilisé la soit-disant intelligence artificielle pour reconnaitre des objets ou des lieux à partir de l’appareil photo…le résultat est parfois bon, parfois ridicule.

Test 1: photo d’une fourchette
Il a bien reconnu qu’il s’agissait d’une fourchette, il propose en échange d’autres images de fourchette (quel est l’intérêt?) ainsi que des idées cadeaux de fourchette.

Test 2: photo de mon bracelet connecté Mi Band 3
Ce bracelet est assez anonymore car il est complètement noir, il ne donne aucune indication de la marque ou du modèle. Bixby a reconnu un Mi Band 4, ok ce n’est pas correct mais les appareils se ressemble. Le premier lien proposé est un lien dans une langue asiatique, aucun intérêt donc. Le deuxième lien est pour un rasoir, aucun intérêt non plus.

Test 3: photo d’une bouteille d’Aperol (c’est un alcool pour ceux qui ne connaissent pas)
Bixby n’a pas reconnu de quoi il s’agissait et les suggestions vont vous faire rire: eczema, rèmède au varice
Le premier résultat proposé est pour un digestif, le second pour du foie séché. Aucun intérêt.

Test 4: étiquette de la bouteille Aperol
J’ai utilisé la reconnaissance de texte pour voir si Bixby allait reconnaitre le texte de l’étiquette mais le résultat n’est franchement pas très bon, pas un seul mot n’a été reconnu correctement.

Comme vous l’aurez compris, je ne suis pas fan des assistants en règle générale et ce n’est pas Bixby qui va y changer quelque chose. L’idée est intéressante mais le résultat n’est franchement pas à la hauteur.

Bugs rencontrés

Je n’ai pas rencontré de bugs avec cet appareil, ce qui m’a sans doute ennuyé le plus c’est la lenteur du capteur d’emprunte et l’obligation de faire glisser l’écran après la reconnaissance du visage.

Accessoires

Pour mieux profiter de votre expérience avec votre smartphone, je vous propose des liens vers toutes sortes d'accessoires qui pourraient vous être utiles.

Coque de protection samsung-galaxy-s10plus
Film de protection / Verre trempé samsung-galaxy-s10plus
Carte mémoire samsung-galaxy-s10plus
Cable USB samsung-galaxy-s10plus
Casque audio samsung-galaxy-s10plus
Support vélo samsung-galaxy-s10plus

Samsung Galaxy S10 + par rapports aux autres

Voici un classement des différents résultats obtenus à travers mes tests. Un score de 1 indique une très mauvaise prestation alors qu'un score de 6 indique un résultat exceptionnel. Le score est une mesure subjective, le classement est par contre la plupart du temps issu d'une mesure

Autonomie de batterie
Umidigi F1 : 5
Umidigi S3 Pro : 5
Xiaomi Mi A3 : 4
Xiaomi Redmi Note 5 : 4
Redmi Note 7 : 4
Meizu Note 9 : 4
Honor 8x : 4
Samsung Galaxy S10+ : 4
Xiaomi Mi 8 Lite : 3

Puissance du processeur (CPU)
Samsung Galaxy S10+ : 6
Meizu Note 9 : 5
Xiaomi Mi 8 Lite : 4.5
Redmi Note 7 : 4.5
Honor 8x : 4.5
Umidigi S3 Pro : 4.5
Xiaomi Mi A3 : 4.4
Umidigi F1 : 4
Xiaomi Redmi Note 5 : 3.5

Puissance chipset graphique (GPU)
Samsung Galaxy S10+ : 6
Meizu Note 9 : 5
Umidigi F1 : 4.5
Umidigi S3 Pro : 4.5
Xiaomi Mi 8 Lite : 4
Xiaomi Mi A3 : 4.1
Redmi Note 7 : 4
Honor 8x : 4
Xiaomi Redmi Note 5 : 3.5

Qualité écran
Samsung Galaxy S10+ : 6
Xiaomi Mi 8 Lite : 4
Xiaomi Redmi Note 5 : 4
Redmi Note 7 : 4
Meizu Note 9 : 4
Xiaomi Mi A3 : 3.8
Honor 8x : 3.5
Umidigi S3 Pro : 3.5
Umidigi F1 : 3.5

Qualité photo
Samsung Galaxy S10+ : 5.5
Redmi Note 7 : 5
Meizu Note 9 : 5
Xiaomi Redmi Note 5 : 4.5
Xiaomi Mi A3 : 4.3
Xiaomi Mi 8 Lite : 4
Honor 8x : 3.5
Umidigi S3 Pro : 3.5
Umidigi F1 : 2

Qualité vidéo
Samsung Galaxy S10+ : 5
Redmi Note 7 : 4.5
Xiaomi Mi A3 : 4.5
Meizu Note 9 : 4
Xiaomi Redmi Note 5 : 4
Xiaomi Mi 8 Lite : 3.5
Honor 8x : 3
Umidigi S3 Pro : 3
Umidigi F1 : 2

Qualité finition
Samsung Galaxy S10+ : 5.5
Xiaomi Mi 8 Lite : 5
Umidigi S3 Pro : 5
Xiaomi Mi A3 : 4.5
Honor 8x : 4.5
Redmi Note 7 : 4.5
Meizu Note 9 : 4.5
Xiaomi Redmi Note 5 : 3.5
Umidigi F1 : 3.5

Performance Wifi
Xiaomi Redmi Note 5 : 5
Xiaomi Mi 8 Lite : 5
Xiaomi Mi A3 : 5
Samsung Galaxy S10+ : 4
Redmi Note 7 : 4
Meizu Note 9 : 4
Umidigi F1 : 3.5
Umidigi S3 Pro : 3.5
Honor 8x : 3

Vitesse téléchargement 4G
Xiaomi Mi 8 Lite : 5
Xiaomi Redmi Note 5 : 5
Xiaomi Mi A3 : 5
Honor 8x : 4
Samsung Galaxy S10+ : 4
Meizu Note 9 : 4
Redmi Note 7 : 4
Umidigi S3 Pro : 3
Umidigi F1 : 2.5

Captage réseau
Xiaomi Mi 8 Lite : 4
Xiaomi Redmi Note 5 : 4
Xiaomi Mi A3 : 3.8
Meizu Note 9 : 3.5
Redmi Note 7 : 3.5
Honor 8x : 3.5
Samsung Galaxy S10+ : 3
Umidigi S3 Pro : 3
Umidigi F1 : 3

Fréquences supportées
Samsung Galaxy S10+ : 5
Umidigi F1 : 5
Umidigi S3 Pro : 5
Xiaomi Mi 8 Lite : 3.5
Xiaomi Mi A3 : 3.5
Redmi Note 7 : 3.5
Meizu Note 9 : 3.5
Xiaomi Redmi Note 5 : 3.5
Honor 8x : 3.5

Qualité audio
Samsung Galaxy S10+ : 5
Xiaomi Mi 8 Lite : 4.5
Xiaomi Redmi Note 5 : 4
Redmi Note 7 : 4
Xiaomi Mi A3 : 4
Umidigi S3 Pro : 3.5
Meizu Note 9 : 3.5
Honor 8x : 3
Umidigi F1 : 3

Qualité GPS
Xiaomi Mi 8 Lite : 4
Redmi Note 7 : 4.5
Xiaomi Redmi Note 5 : 4
Honor 8x : 4
Xiaomi Mi A3 : 4
Samsung Galaxy S10+ : 4
Umidigi S3 Pro : 4
Meizu Note 9 : 3.5
Umidigi F1 : 3.5

Facilité d'usage du système d'exploitation
Samsung Galaxy S10+ : 5.5
Xiaomi Mi 8 Lite : 5
Xiaomi Redmi Note 5 : 5
Redmi Note 7 : 5
Umidigi S3 Pro : 4.5
Meizu Note 9 : 4.5
Xiaomi Mi A3 : 4
Honor 8x : 4
Umidigi F1 : 4

Score final
Samsung Galaxy S10+ : 68.5 / 84
Redmi Note 7 : 59 / 84
Xiaomi Mi 8 Lite : 59 / 84
Xiaomi Mi A3 : 58.9 / 84
Meizu Note 9 : 58 / 84
Xiaomi Redmi Note 5 : 57.5 / 84
Umidigi S3 Pro : 55.5 / 84
Honor 8x : 52 / 84
Umidigi F1 : 49 / 84

Conclusion

Le Samsung Galaxy S10+ est le meilleur appareil que j’ai testé (jusqu’à présent), je m’attendais tout à fait à ce résultat et cela se traduit correctement dans le score que j’attribue à chacun de mes tests. Il est de loin supérieur à tous les autres sur un certain nombre de points alors que sur d’autres points, il se classe dans la moyenne. En dehors de l’aspect prix, c’est ce que vous faites de votre téléphone qui va déterminer si cet appareil est fait pour vous.

Les points forts du téléphone sont son écran, sa performance, son niveau de finition, son système d’exploitation et son appareil photo. La qualité d’écran est extraodinaire, vous allez clairement provoquer un effet wow en le montrant à votre entourage. J’ai toujours trouvé que l’écran était un des facteurs les plus importants sur un téléphone car c’est la partie de l’appareil que l’on utilise le plus, je vais avoir du mal à retourner vers le milieu de gamme pour mes prochains tests.

Le Galaxy s10+ a un peu de concurrence au niveau performance mais à ce niveau là, cela n’a plus d’importance car rien de résiste à ce téléphone. Je me demande même pourquoi les constructeurs cherchent à offrir autant de performance quand aucune application ne peut véritablement exploiter cette puissance. Les jeux peuvent être exécutés sans problèmes mais également le cas dans l’utilisation au quotidien où le téléphone ne subit aucun ralentissement. Cette puissance joue également un rôle dans la prise de photo car le traitement des photos est plus rapide, la caméra réagit très rapidement et offre une performance homogène peu importe les conditions.

L’appareil photo du Galaxy s10+ est excellent. J’ai lu sur d’autres sites que des appareils comme le Huawei P30 Pro ou le Google Pixel 3 font mieux, c’est peut être vrai mais cela n’enlève rien à la qualité du S10+. La qualité des photos est très bonne mais au delà de la qualité, ce que j’ai apprécié le plus c’est la fiabilité de l’appareil photo. J’arrive parfois à obtenir des très bonnes photos avec des appareils nettement moins chers mais tôt ou tard, je me retrouve confronté à une situation où la performance de l’appareil est mise à mal. Avec le Samsung, je n’ai jamais eu ce sentiment, il prend de bonnes photos dans toutes les conditions et le niveau de netteté reste constant.

La vidéo délivré également de très bons résultats en 4k si vous restez dans de bonnes conditions de luminosité car en basse luminosité, la vidéo n’est pas bonne du tout. La stabilisation vidéo est également un des points forts de l’appareil.

Que peut-on reprocher à ce téléphone ? Pas grand chose. Comme je l’écrivais plus haut, je trouve que le capteur d’emprunte et la reconnaissance faciale pourrait être plus rapide mais pour le reste, le téléphone ne présente pas de faiblesse.

L’écart avec le milieu de gamme est-il important? Pour les utilisateurs exigeants, oui ce sera le cas car lorsque l’on pousse l’appareil vers ses limites, on se rend compte que rien ne le met en danger contrairement à un appareil de milieu de gamme qui va plus vite atteindre sa limite.